Catégorie : Plats

Cassoulet maison

J’aime le cassoulet, mais les cassoulets du commerce pour être franche ne sont pas aussi bon que ceux que l’on peut déguster dans le Sud Ouest! Ne pouvant pas descendre dans le pays du cassoulet juste pour en déguster un digne de ce nom, j’ai pris mon courage à 2 mains et je me suis lancée dans ma première expérience de cassoulet maison. J’ai remplacé la cassole, qui a donné son nom au plat, par une cocotte en fonte, et elle a très bien fait son office.

Pour ma première j’ai fait simple, je voulais voir d’abord ce que cela donnait, et comme l’expérience s’est avérée plutôt concluante, pour la prochaine, je partirai sur un cassoulet plus authentique avec de la couenne, des confits et d’autres gourmandises de ce genre!

Pour un cassoulet de 4 personnes:

  • 500 g de haricots blancs secs
  • 1 carotte
  • 1 oignon
  • 4 saucisses fumée (je n’en ai pris que 2)
  • 4 tranche de poitrine fumée
  • sel, poivre

La veille faire tremper les haricots dans de l’eau froide dans un grand saladier, il faut les recouvrir entièrement et même les dépasser.

Le lendemain matin, ils auront absorbé toute l’eau ou quasiment. Les égoutter.

Couper la poitrine en gros morceaux, l’oignon en fines lamelles et la carotte en petits cubes.

Faire chauffer une cocotte sans huile.

Faire revenir la poitrine dans la cocotte jusqu’à coloration.

Enlever et réserver la poitrine, ajouter un peu d’huile dans la cocotte si la poitrine n’a pas lâché assez de graisse.

Ajouter l’oignon et le faire revenir. Bien mélanger pour éviter qu’il attache.

Ajouter la carotte et les haricots égouttés. Mélanger.

Recouvrir d’eau en dépassant. Bien mélanger. Mettre le couvercle, baisser le feu (j’ai mis à 3 sur ma plaque à induction et c’est parti pour 3 heures de cuisson)

Mélanger régulièrement.

Au bout de 2 heures, remettre la poitrine. Poivrer et saler au besoin.

Une demi heure avant la fin de cuisson ajouter les saucisses fumées dans la cocotte.

Déguster chaud.

Comme nous n’avons pas terminé les haricots lors de ce repas, et bien je les ai mixés, et ça nous a fait une délicieuse soupe aux saveurs du sud ouest!

Gaufres liégeoises salées au cabillaud fumé

Je ne suis pas très présente en ce moment, mais j’accuse une baisse d’inspiration. Alors plutôt que de poster des choses qui seraient sans intérêt, j’attends d’avoir des articles intéressants pour les publier.

Aujourd’hui se sont les gaufres liégeoises qui sont à l’honneur. Pas les sucrées, car je n’aime pas; enfin il faudrait que j’essaie de les faire moi-même, car celles que j’ai pu goûter ne m’avaient pas fait grande impression.

Celles-ci sont surmontées de tranches de cabillaud fumé et d’une crème moutardée. C’est un nouveau produit que j’ai trouvé récemment. On peut aussi trouver du thon fumé, mais là j’ai eu envie de cabillaud.

Pour 6 gaufres:

  • 200 g de farine
  • 100 g de beurre mou
  • 7,5 cl de lait
  • 1 oeuf
  • 12,5 g de levure boulangère
  • 1 pincée de sel

Faire tiédir le lait, puis y délayer la levure.

Mélanger la farine, l’oeuf, le sel. Ajouter le mélange lait/levure. Bien pétrir à la main ou au robot.

Laisser gonfler 30 mn sous un linge propre.

Incorporer le beurre mou en pétrissant à la main ou au robot ménager.

Faire chauffer le gaufrier.

Prélever des boules de pâte et les faire cuire environ 3 mn selon que vous les aimez dorées ou bien cuites.

Pour la garniture:

  • 1 paquet de tranches de cabillaud fumé
  • 2 CàS de crème épaisse
  • de la moutarde, quantité à votre convenance selon que vous vouliez une sauce forte/très forte/très très forte

Mélanger la crème et la moutarde.

Déposer les gaufres dans les assiettes, puis les tranches de cabillaud et enfin une belle cuillère de crème.

L’idée est de les manger chaudes, mais je vous fais confiance pour qu’elles n’aient pas le temps de refroidir!

Tarte fine aux tomates et moutarde

Toujours en quête de repas savoureux et léger, surtout pour le soir, j’ai mis dans le mille avec cette tarte fine aux tomates et moutarde!

Ne manque plus que la terrasse sous la pergola avec les copains et un bon vin, encore faudrait-il que j’en boive  :mrgreen:

Pour une tarte:

  • 1 rouleau de pâte feuilletée pure beurre, je fais très attention aux pâtes que j’achète, je prends bien soin de prendre des 100% d’ingrédients naturels car elles ne contiennent aucun conservateur (Marie en fait une très bonne)
  • 5 tomates, j’ai pris des allongées, mais prenez celles que vous souhaitez
  • de la moutarde pas trop forte
  • poivre, ail en poudre, sel
  • huile d’olive

Couper les tomates en rondelles en essayant qu’elles aient toutes la même épaisseur.

Etaler la pâte sur une plaque allant au four. Afin d’éviter que la pâte ne gonfle à la cuisson, faites des trous un peu partout avec une fourchette en essayant de garder un cm tout autour du bord.

Etaler la moutarde sur toute la surface.

Préchauffer le four à 180°.

Disposer les tomates. Saler, poivrer légèrement, et verser la poudre d’ail sur toute la surface. Mettre quelques gouttes d’huile d’olive un peu partout.

Enfourner pour 40 mn.

Déguster à l’apéro ou en plat principal, c’est à vous de voir!

Mon poivrier m’a causé des soucis, j’avais du mal à le tourner donc la répartition sur l’ensemble de la tarte n’est pas parfaite, c’est la raison pour laquelle vous voyez des « tâches » de poivre à certains endroits. Mais bon rien de grave, je vous rassure.

Tartare de thon et crème d’avocat

Je ne pensais pas qu’un jour je pourrais vous proposer un tartare, parce que la viande crue, très peu pour moi! Mais le poisson, je ne sais pas, c’est pas pareil!

En faisant les courses, je suis tombée sur ce très beau pavé de thon, qui normalement aurait dû être cuit au BBC, mais comme le nôtre nous a lâché, LE TRAITRE!!! et bien je vais m’en servir à contre emploi, à savoir cru!!

Pour 2 tartares, en plat principal ou 4 petites entrées :

  • 1 pavé de thon, le mien faisait 230 g
  • 1 petit oignon
  • 1 avocat bien mûr, pas comme le mien  😕
  • 1 CàS de crème épaisse
  • 2 CàS d’huile d’olive
  • ciboulette hachée
  • jus de citron
  • sel, poivre

Couper l’oignon en tous petits cubes.

Couper le thon en cubes de taille régulière si possible. Le mélanger avec l’oignon.

Verser le jus d’un demi citron, une cuillère à soupe d’huile d’olive, la ciboulette, saler et poivrer. Bien mélanger le tout, filmer au contact et entreposer au frais le temps de préparer la crème d’avocat.

Comme je l’ai précisé plus haut, prenez un avocat bien mûr qui sera plus facile à écraser à la fourchette, j’ai dû sortir le robot pour le mien.

Donc, couper l’avocat en 2, enlever le noyau et peler-le. Ecraser-le à la fourchette. Verser quelques gouttes de jus de citron pour éviter son oxydation, la cuillère d’huile d’olive et celle de crème épaisse. Saler et poivrer et bien mélanger l’ensemble.

Poser un cercle sur les assiettes de présentation.

Verser 2 cuillères de crème d’avocat dans chaque cercle, si vous le proposez en plat, ou une cuillère dans chacun des 4 cercles pour les entrées.

Verser le tartare dans les cercles.

Enlever les cercles et proposer à vos convives de suite, car le tartare n’attend pas!!!

J’espère que cette recette vous plaira!

Gratin de pennes, courgette et thon

Quand on rentre d’un week end non prévu et que le frigo est quasi vide, il faut quand même se nourrir, alors je suis partie sur une courgette qui me restait, j’ai donc brodé autour.

C’est ce gratin qui est sorti de mon brainstorming et pour le dîner d’un dimanche soir, il a bien fait son office!!

Pour un gratin:

  • 500 g de pennes
  • 1 courgette
  • 1 boite de 150 g de thon au naturel
  • 15 cl de crème liquide
  • 100 g de gruyère râpé
  • sel, poivre

Cuire les pâtes comme indiqué sur le paquet.

Peler et couper la courgette en petits cubes. Egoutter le thon.

Mélanger la courgette, le thon, la crème liquide. Saler et poivrer.

Egoutter les pâtes et les reverser dans la casserole. Verser le mélange au thon.

Préchauffer le four à 180°.

Verser tout le ménage dans le plat à gratin. Parsemer le gruyère et enfourner pour environ 30 mn.

Une fois les 30 mn passées, mettre sur la fonction grill et poursuivre 5 mn.