6tag_221114-211134

Pas de recette aujourd’hui et j’en suis désolée. Pour ne rien vous cacher, j’ai été malade toute la nuit; la météo s’est jouée de moi je me suis trop couverte hier alors qu’il faisait doux, je n’ai donc pas échappé au bon vieux coup de froid!

J’avoue donc qu’aujourd’hui l’idée de mettre la main dans la pâte me soulève l’estomac. Pourtant la recette est là toute prête, mais non je ne peux vraiment pas, je la garde pour dimanche prochain.

Mais je ne vous oublie pas pour autant, j’ai eu la chance de faire un tour, enfin me direz-vous, à la Pâtisserie des Rêves Rue du Bac, la boutique emblématique de Philippe Conticini. Et oui je n’y étais encore jamais allée, une honte quand on est fan du travail du Môssieur comme je le suis!

Ce qu’on peut dire de cette boutique c’est qu’elle n’en jette pas plein la vue. Elle est discrète, comme son chef, et que si on ne sait pas un peu à quoi elle ressemble par le code couleurs utilisé par exemple, on peut facilement passer à côté.

J’y suis arrivée en fin d’après-midi et j’avoue avoir eu un peu peur de repartir bredouille, surtout quand j’ai vu la file d’attente pour se faire servir. Je me mets dans la file tout de suite, avec une idée des douceurs avec lesquelles je souhaitais repartir, et j’attends mon tour. J’écoute la conversation des demoiselles derrière moi, une avait l’air d’être une « habituée » car elle répondait à toutes les questions que son amie lui posait. Une réponse m’a bien plu car elle a dit à son amie que si tu ne voyais pas sous les cloches le dessert que tu voulais, et bien ça veut dire qu’il n’y en a plus en stock et que donc tu devras prendre autre chose, j’ai tout de suite mieux regardé ce qui se trouvait sous les cloches et j’ai poussé un grand OUF de soulagement.

Comme vous le constatez sur la photo, j’ai eu de la chance car je souhaitais goûter les 2 incontournables, j’ai nommé le Paris Brest et le St Honoré, et je suis repartie avec eux.

Voilà venu le temps des rires et des chants…. n’importe quoi je m’égare!!  😳

Voici venu le temps de la dégustation, je ne sais pas si un ordre de dégustation devait être suivi, mais j’ai commencé par le St Honoré.

Un socle de pâte feuilletée sur lequel on pourrait compter le nombre de feuilles si on en prenait le temps. Des petits choux craquants recouverts d’une fine couche de caramel blond, garnis d’une crème pâtissière onctueuse. Sur la gauche, un serpentin de crème chantilly vanillé juste ce qu’il faut, disposé sur une sorte d’éclair garni de la même crème pâtissière que les petits choux.

Tous ces parfums sont délicats, justes, ni trop ni passé comme on pourrait dire, et se marient merveilleusement bien.

Passons au Paris Brest maintenant, déjà la présentation est parfaite, tout comme le St Honoré. Il fallait y penser, et « Philippe » l’a fait de proposer ce dessert en forme de fleur.

La taille des choux est parfaite pour terminer un repas qui a peut être été copieux. Le craquelin apporte de la tenue à la pâte à chou. Ceux-ci sont garnis très généreusement de crème au praliné maison, forcément, j’en ai aussi pris un pot d’ailleurs. :mrgreen:

La crème a un caractère bien trempé, les goûts d’amandes et noisettes sont très prononcés, et très peu sucrée. Pour ne rien vous cacher, cela m’a un peu décontenancé, je m’attendais à un peu plus de douceur en bouche, mais peut être est-ce dû à l’extrême délicatesse du St Honoré qui a un peu faussé mes papilles. La prochaine fois je commencerai par le Paris Brest  😛

Voilà ma revue de la Pâtisserie des Rêves!

Si vous qui me lisez, vous avez aussi pu les goûter, n’hésitez pas à me donner votre retour. Partager nos avis est toujours très enrichissant!

 

2 comments on “La Pâtisserie des Rêves”

  1. testé il y a 2 semaines, enfin, après plusieurs tentatives lors de nos précédents passages à Paris.
    On s’est régalé, j’ai justement aimé le goût prononcé du Paris Brest. Le St Honoré est une vraie tuerie pâtissière, on avait également pris un fruitier de saison au pamplemousse, une tarte au citron, les 2 très bons, mention particulière au fruitier avec la crème vanille et la coque en chocolat blanc.

    Bref, mes papilles sont encore toutes émues de ces dégustations !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.