Étiquette : chantilly mascarpone

Dessert de Pâques: roulé décoré au cacao

Les cloches vont passer dans 5 jours, alors histoire de se faire plaisir je vous ai préparé ce roulé décoré.

Pour ne rien vous cacher cela fait 3 semaines que je teste des desserts différents mais aucun ne méritait un article. Et OH miracle, hier, c’est ma dernière tentative qui a eu ma préférence car elle combine une réalisation plutôt facile et un très bon goût de cacao.

Pour un roulé de 8 personnes:

Pour la pâte à cigarette :

  • 30 g de beurre
  • 30 g de sucre glace
  • 1 blanc d’oeuf (35 g)
  • 25 g de farine
  • 10 g de cacao

Pour le gâteau roulé :

  • 3 gros oeufs
  • 100 g de sucre
  • 100 g de farine

Pour la garniture:

  • 100 g de mascarpone
  • 100 g de crème fleurette
  • 20 g de sucre glace
  • 20 g de cacao en poudre

Pour réaliser la pâte à cigarette :

Faites fondre le beurre. Mélanger le sucre glace et le cacao. Les ajouter au blanc d’œuf et mélangez bien.

Tamiser la farine et l’ajouter au mélange.

Versez la pâte dans une poche à douille ou dans un sachet congélation en coupant la pointe du sac à l’aide d’une paire de ciseau.

Disposer une feuille de papier sulfurisé sur une plaque de cuisson, dessinez les motifs titre de votre choix.

Réservez au réfrigérateur pour 1 heure.

Pour réaliser la garniture:

Mettre au réfrigérateur le bol du robot et le fouet. Mélanger le sucre et le cacao et les passer au tamis pour bien mixer les 2.

Monter le mascarpone et la crème. Quand ils commencent à prendre verser petit à petit le tant pour tant de sucre/cacao.

Réalisez le biscuit roulé :

Séparer les blancs des jaunes de 2 des 3 oeufs.

Dans un saladier battre les 2 jaunes et 1 œuf entier avec le sucre.

Ajouter la farine mélangez et arrêtez dès que la farine est incorporée.

Dans un autre saladier, battre les 2 blancs en neige ferme. Incorporer-les délicatement dans le premier saladier.

Préchauffer le four à 180°.

Sortir la plaque du réfrigérateur et répartir la pâte à biscuit roulé sans abimer les motifs.

Faites cuire environ 10 min.

Lorsque le biscuit est cuit, retournez-le une première fois sur une plaque. Puis une seconde fois sur un torchon propre pour que le motif se retrouve bien à l’extérieur.

Rouler le biscuit avec le torchon et laissez reposer ainsi, il va refroidir tout en prenant la forme et en restant moelleux.

Pour le montage final:

Dérouler délicatement le biscuit afin d’y étaler la garniture sur toute la surface. Rouler de nouveau le biscuit.

Découper les deux extrémités pour que votre gâteau roulé soit net, le disposer sur le plat de service.

Cette chantilly au cacao est une vraie réussite, l’équilibre cacao/sucre glace est idéal. L’idée de décorer le biscuit permet toutes les folies, bon là je suis restée soft!

En revenant de la chasse aux oeufs que vous ne manquerez pas de faire, vous pourrez déguster ce dessert les yeux fermés!

Bûche Oh ma bûche… lorsque tu soulignes..

Ouh la, je m’égare dans la variété française, ça ne va plus tout, mais c’est pas de ma faute, les Fêtes de Noël me font toujours un effet boeuf!!! Je ne sais pas vous, mais quand vient le mois de décembre, j’ai 5 ans. Je suis impatiente de faire le sapin, les cadeaux, la nourriture, bref une vraie pile électrique, pas invivable mais pas loin!

buche7

Aujourd’hui à 2 semaines du grand évènement, faudrait peut être que je mette à tester la bûche que j’ai dans la tête pour le 25 et que je servirai à nos invités, parce que oui cette année c’est chez nous que ça se fait!!

Je suis partie sur une bûche aux fruits légère et pas trop sucrée.

J’ai trouvé la légèreté dans la réalisation d’un biscuit cuillère, avec des pommes caramélisées et une chantilly au caramel au beurre salé.

Pour le biscuit cuillère:

– 3 oeufs

– 80 g de farine T45

– 80 g de sucre en poudre

– 30 g de sucre glace

Séparer les blancs des jaunes. Faites monter les blancs en ajoutant en fur et à mesure le sucre en poudre. Quand vous arrivez à une belle meringue à la française, arrêtez de les monter.

bûche2

Incorporer les jaunes à la meringue à l’aide d’une spatule très délicatement en allant bien du bas vers le haut de l’appareil. Puis ajouter la farine tamisée, toujours très délicatement.

Ces quantités permettent de faire 24 biscuits, mais j’ai choisi de les pocher en forme de cartouchière, c’est à dire en collant les biscuits les uns aux autres. J’ai réalisé 3 cartouchières de 8 biscuits mais pour le jour J, je pocherai 2 cartouchières de 12 biscuits.

Préchauffer le four à 200°.

Pocher les biscuits à l’aide d’une poche à douille avec une douille lisse de 14 mm sur une feuille de papier cuisson sur la plaque de cuisson.

Saupoudrer le sucre glace sur toute la surface. Laisser reposer 5 mn, puis recommencer l’opération, c’est cela qui permet d’obtenir la petite croûte sur le dessus.

buche3

Enfourner entre 6 à 8 mn.

Il faut qu’ils aient une jolie couleur dorée, mais pas trop!

buche5

Pour les pommes caramélisées:

– 2 pommes plutôt douces, j’ai opté pour des Golden

– 15 g de beurre

– 1 CàC de crème de caramel au beurre salé.

Peler et couper les pommes en tout petits cubes.

buche4

Faire chauffer le beurre dans une poêle. Verser les pommes et les faire cuire environ 8 mn, mais attention il ne faut surtout trop que les pommes se transforment en compote. Ajouter à la toute fin le caramel afin de colorer les pommes et de les sucrer légèrement, c’est le seul apport de sucre dans les fruits.

Pour la chantilly de caramel au beurre salé:

– 62 g de mascarpone

– 155 g de crème fleurette

– 2 CàC de crème de caramel

Comme d’habitude, on pense à mettre au congélateur un saladier en verre et les fouets de son robot.

On sort au dernier moment le saladier, on met tous les ingrédients, puis on monte la chantilly bien ferme. Avec le mascarpone elle monte vite.

Vient enfin le moment du montage!!

buche6

Poser une cartouchière dans le plat de service. Mettre la chantilly dans une poche à douille avec une douille cannelée ou lisse et faire des petites boules sur les côtés des biscuits. Disposer au centre du biscuit des cubes de pommes. Poser délicatement mais en appuyant un peu une deuxième couche de biscuit, et on refait pareil: boules de chantilly et pommes au centre. Je pensais terminer par le dernier biscuit mais Mister Glouton m’a dit que cela ferait trop, donc j’ai décoré avec quelques boules de chantilly complémentaire.

Avec la dernière bande de biscuit qu’il me restait et les petits que j’avais fait avec la fin de l’appareil, et comme j’avais encore de la chantilly et des pommes, mais pour ma bûche pour 6 les quantités seront parfaites. J’ai réalisé une autre présentation.

 buche8

Angel ou Démon? Angel Cake démoniaque aux fruits rouges

angelcake3angelcake

Angel ou démon? Es-tu mon ange ou mon démon?

Je ne sais pas si vous connaissez les Robin des Bois, mais perso quand ils officiaient sur Comédie dans la Grande Emission, je ne loupais pas un seul sketch et celui de « Ange ou Démon » m’a toujours fait mourir de rire! C’est la raison pour laquelle j’ai donné ce titre à cet article, parce qu’avec cet Angel cake, on se demande vraiment s’il porte bien son nom!!

Je suis tombée, en faisant les courses l’autre jour, sur un livre spécial sur les Angel Cakes de la collection « Les petites recettes de Hachette ». Et vous me connaissez avec les livres de recette je suis faible, je suis donc passée à la caisse avec!

Les quelques « injonctions » que vous pourrez lire ci-dessous ne sont pas de moi, je suis pas comme ça, mais tirées du livre, donc si c’est écrit comme ça c’est que c’est comme ça qu’il faut faire pour réussir son angel cake!

Mais ce n’est pas tout de décider de faire le gâteau, il faut maintenant choisir la garniture! Il me restait des fruits rouges congelés, alors j’ai décidé de réaliser une chantilly au mascarpone et au coulis de fruits rouges.

angelcake1

J’ai réalisé le coulis la veille, en faisant réduire en purée les fruits rouges dans une casserole avec un filet d’eau pour éviter qu’ils n’accrochent au fond. Une fois bien compotés, je les ai un peu plus écrasés afin d’en tirer encore plus de jus, puis j’ai passé ce coulis au chinois car je ne voulais aucun pépin dans ma chantilly. Je l’ai laissé refroidir tranquillement jusqu’au lendemain. Penser à mettre au congélateur un saladier en verre et les fouets de votre robot, la chantilly montera beaucoup mieux.

Pour un Angel Cake:

– 40 g d’huile de pépin de raisin

– 60 g de lait

– 90 g de farine

– 1 pincée de sel fin

– 1 CàC de levure chimique

– 6 blancs d’oeufs (j’en avais 5 au congé ça tombe non?  :mrgreen: )

– 90 g de sucre en poudre

Mélanger l’huile et le lait dans un saladier, puis verser la farine, la levure et le sel et bien mélanger. Attention c’est très compact, mais on va arranger ça!

Pendant ce temps, faire monter les blancs en versant le sucre en poudre en 3 fois. Monter les bien fermes mais pas trop quand même!

Verser un quart des blancs dans le saladier et fouetter fort afin de bien détendre l’appareil. Je vous avais dit qu’on allait arranger ça!

Incorporer maintenant les blancs très délicatement.

Préchauffer le four à 160°.

Prendre un moule, mais là attention, il ne doit pas être anti-adhésif, et il ne faut pas le beurrer, sinon cela nuirait au gâteau, dixit le bouquin.

Verser délicatement la gâteau dans le moule et enfourner pour 40 mn de cuisson.

Une fois cuit, retourner le moule et laisser refroidir entièrement dans cette position.

Pour démouler le gâteau, passer une lame de couteau tout le tour et secouer car ça accroche un peu, étant donné qu’on nous a interdit de beurrer le moule, mais on s’en sort quand même!

Pour la chantilly au mascarpone et fruits rouges:

– 250 g de crème fleurette

– 100 g de mascarpone

– 100 g de coulis

– 30 g de sucre glace, là c’est selon vos gouts

Sortir le saladier et les fouets, mettre tous les ingrédients sauf le sucre glace que vous mettrez au fur et à mesure. Monter la chantilly bien ferme, avec le mascarpone c’est très facile, sucrer.

Décorer le gâteau avec la chantilly, bon là j’avoue que j’en ai mis un peu beaucoup, mais quand vous goûtez cette chantilly vous ne pourrez pas faire autrement!

angelcake2

Ce gâteau au final n’est pas un ange démoniaque, mais un démon angélique! Il est d’une légèreté rarement égalée! Et les versions sont innombrables!