Soupe de cassoulet

Les beaux et chauds jours arrivent à grand pas, mais je ne peux pas attendre la fin de l’année pour vous proposer cette soupe; alors tant pis, j’y vais parce qu’elle en vaut vraiment la peine!!!

Quand on n’est que 2 à la maison, un bon appétit mais pas un gros appétit, et qu’on achète une conserve de cassoulet de Castelnaudary pour 3 personnes? Il en reste c’est mathématique.

Donc que faire de ce qu’il reste? Pas assez pour nourrir 2 personnes lors du repas suivant, et pas envie de jeter. Un éclair, de génie ou pas c’est selon, m’est venu de transformer en soupe les haricots et la viande (le confit) restant.

J’ai bien fait attention d’enlever tous les petits os pour ne pas risquer de se faire mal ou de casser ma girafe lors du mixage et j’ai entreposé le reste au frais jusqu’au soir.

Pour 2 personnes:

  • 3 pommes de terre
  • un reste de cassoulet
  • 75 cl d’eau
  • 2 CàS d’huile neutre
  • 1 barquette de lardons fumés

Peler les pommes de terre et rincer les. Faire préchauffer l’eau dans une bouilloire.

Faire chauffer l’huile dans une casserole. Couper les pommes de terre et les faire revenir.

Ajouter l’eau et faire cuire environ 20 mn, le temps que les pommes de terre soient fondantes.

Ajouter le reste du cassoulet dans la casserole et baisser le feu, le temps que le cassoulet se réchauffe. Mixer le tout.

Faire chauffer une poêle à sec. Y faire revenir les lardons quelques minutes.

Verser dans des bols et ajouter des lardons. Bon là on les devine juste sous la surface.

Quel bonheur, mais quel bonheur cette soupe, une vraie découverte, maintenant on mangera du cassoulet plus souvent!  :mrgreen:

Il y a aussi moyen d’y ajouter les croûtons bien dorés afin d’avoir un peu de consistance et faire de cette soupe le plat unique du dîner.

Scones au lait ribot

  

Suite à la publication du far aux pommes et lait ribot la semaine dernière, j’ai dû trouver une recette qui me permettrait d’utiliser le lait ribot qui me restait avant que celui-ci ne soit périmé.

Je suis donc retournée vers les recettes bretonnes et grandes-bretonnes pour trouver cette idée de scones.

J’adore les scones, à l’heure du tea time c’est idéal. Manque plus que les petits sandwiches au concombre pour se retrouver à Londres!

Pour une douzaine de scones moyens ou six gros scones:

  • 500 g de farine
  • 2 CàC de sucre en poudre
  • 75 g de beurre doux ou salé
  • 2 CàC de levure chimique
  • 300 ml de lait ribot
  • cassonade
  • lait

Préchauffer le four à 210°.

Mélanger la farine, la levure et le sucre.

Couper le beurre en petits morceaux et incorporer-le à la main dans le premier mélange, comme si vous vouliez faire une pâte sablée.

Ajouter le lait ribot et mélanger à la cuillère en bois.

Dès que vous avez une pâte bien amalgamée, étalez la sur un plan de travail fariné.

Couper les scones à l’aide d’un verre ou comme moi à l’aide d’un grand couteau.

Poser une feuille de cuisson sur une plaque.

Disposer les scones sur la plaque.

A l’aide d’un pinceau dorer avec du lait sur toute la surface, parsemer la cassonade et enfourner environ 15 mn.

Pour la dégustation, je vous dirai juste que j’avais acheté un pot de gelée de framboises exprès en vue de ce goûter avec une noisette de beurre. Un pure régal!!!

Le fait de mettre un peu de cassons dessus donne un petit croustillant pas désagréable du tout!

Protéger les à l’aide d’un torchon propre, et ils seront encore excellents au petit déjeuner, si vous pouvez vous retenir jusque là bien entendu!!

 

Far aux pommes, lait ribot et fève tonka

En vue d’un futur road trip, d’une semaine en Bretagne, j’ai eu envie de tester une recette de far breton. Mais comme je n’aime pas les pruneaux, je suis partie à la recherche d’une autre recette et je suis tombée sur celle-ci: Un far aux pommes et au lait ribot.

La fève tonka n’était pas présente dans la recette d’origine, c’était de l’extrait de vanille liquide, mais vous me connaissez j’ai toujours besoin de faire des petites modifications dans les recettes que je réalise. Donc à vous de choisir entre la vanille et la fève tonka si vous décidez de réaliser ce far!

Pour un far:

  • 180 g de farine
  • 120 g de sucre
  • 1/2 l de lait ribot
  • 4 oeufs
  • 3 pommes ou 4 plus petites
  • fève tonka

Mélanger la farine et le sucre.

Ajouter les oeufs un par un en mélangeant entre chaque.

Verser le lait ribot et fouetter délicatement.

Peler et couper les pommes en cubes. Les mettre dans l’appareil.

Râper de la fève tonka et mélanger de nouveau. Pour la quantité c’est vraiment au pif, je dirai 5 ou 6 aller-retour sur la petite râpe, donc c’est impossible de savoir combien cela représente en gramme. Mais c’est quand même assez puissant donc on y va doucement, en râper un tiers serait déjà beaucoup trop!!

Préchauffer le four à 220°.

Beurrer un moule.

Verser le tout dans le moule et enfourner pour 10 mn.

Baisser le four à 170° et laisser environ 30 mn.

La fève tonka relève vraiment le goût des pommes. Le lait ribot quant à lui donne vraiment une texture particulière et plutôt agréable à ce far.

Laissez-vous tenter!

Kenavo!!!

Bon maintenant il faut que je trouve comment utiliser la lait ribot qu’il me reste….. Affaire à suivre!!

Gâteau ricotta, citron, amandes

Si vous êtes à la recherche d’un gâteau frais et savoureux, ne cherchez plus, j’ai ce qu’il vous faut!

Ce dessert allie la fraîcheur du citron et l’onctuosité avec la ricotta, bref un peur plaisir!

Pour un gâteau:

  • 4 oeufs
  • 80 g de beurre doux à température ambiante
  • 160 g de sucre en poudre
  • 2 citrons
  • 1 goutte d’extrait d’amande amère
  • 140 g de poudre d’amandes
  • 60 g de maïzena
  • 360 g de ricotta
  • sucre glace

Séparer les jaunes des blancs. Verser le beurre et 100 g sur les 160 de sucre dans le bol du robot muni de la feuille, battre jusqu’à l’obtention d’une crème mousseuse.

Ajouter les jaunes d’oeuf un par un en continuant de battre. Verser le jus des citrons, la maïzena, l’extrait et la poudre d’amande. Battre à petite vitesse. Terminer par la ricotta.

Monter les blancs en neige avec les 60 g de sucre restant. Les incorporer très délicatement dans l’appareil au citron.

Préchauffer le four à 160°.

Beurrer et fariner un moule à manqué, verser l’appareil et enfourner pour environ 40 mn. Les trous que vous pouvez voir à la surface ont été faite avec la lame d’un couteau pour vérifier la cuisson.

Laisser refroidir entièrement avant de disposer le gâteau sur le plat de service et le décorer avec du sucre glace.

Si vous préférez l’orange, remplacer le jus de citron par du jus d’orange sans rien changer d’autre à la recette et dites moi ce que vous en pensez!!!

Flanti de patates douces ou l’art d’accommoder les restes!

Si vous aussi vous vous demandez que faire avec un reste de purée de patates douces, cet article est fait pour vous!

Comme je n’avais aucune idée de nom pour ce plat et que le résultat se situe entre un flan et un clafoutis, c’est parti pour un Flanti © déposé  :mrgreen:

Pour un Flanti:

  • 300 g de purée de patates douces
  • 1 barquette de lardons fumés, ou plus
  • 3 oeufs
  • 10 cl de crème liquide
  • gruyère râpé
  • sel, poivre et ail en poudre

Casser les oeufs et les fouetter. Ajouter la crème liquide. Saler, poivrer et ajouter un peu d’ail en poudre.

Verser la purée dans l’appareil et mélanger délicatement afin de la délayer.

Ajouter les lardons. Mélanger de nouveau.

Préchauffer le four à 160°.

Beurrer un plat à gratin, verser la préparation dans le plat. Disposer le gruyère sur toute la surface.

Enfourner pour environ 40 mn.

Le goût sucré de la patate douce est un vrai délice, j’en mangerai bien plus souvent de ce Flanti!