Catégorie : Non classé

Qui sera le prochain grand pâtissier ? Episode 3

Mardi 16 juillet, avant dernier épisode de ce concours.

Sébastien et Camille nous ont quitté la semaine dernière sur une épreuve qui, de prime abord semblait facile, mais ce fût loin d’être le cas.

Ne reste donc plus en course que 6 candidats au titre du grand pâtissier 2013.

La 1ère épreuve : WEDDING CAKE.
Sur cette épreuve ce ne sera pas le jury qui votera mais le jeune couple qui devra choisir qui des 6 candidats réalisera leur gâteau de mariage.
Des pistes de décoration sont données par le couple et chaque candidat devra les intégrer dans son gâteau : fan de foot pour lui et pour elle « irly » avec un escarpin au sommet du gâteau. Avec une décoration rouge et grise et des goûts de fraise et framboise.

Les 5 candidats qui n’auront pas été choisi, iront tous en épreuve éliminatoire. Ils ont une journée pour penser leur gâteau mais n’auront que 5 H pour le réaliser. Quand on sait qu’un WEDDING CAKE se prépare généralement en 2 jours, ça va être chaud pour les candidats pour sortir quelque chose de bon et beau en si peu de temps !

Yvan

http://www.france2.fr/emissions/qui-sera-le-prochain-grand-patissier/recettes/yvan-wedding-cake_71139

Yann
http://www.france2.fr/emissions/qui-sera-le-prochain-grand-patissier/recettes/yann-wedding-cake_71137

Camille
http://www.france2.fr/emissions/qui-sera-le-prochain-grand-patissier/recettes/camille-p-wedding-cake_71131

Brahim
http://www.france2.fr/emissions/qui-sera-le-prochain-grand-patissier/recettes/brahim-wedding-cake_71127

Audrey
http://www.france2.fr/emissions/qui-sera-le-prochain-grand-patissier/recettes/audrey-wedding-cake_71123

Amaury
http://www.france2.fr/emissions/qui-sera-le-prochain-grand-patissier/recettes/amaury-wedding-cake_71115

Tous les candidats sont partis sur des gâteaux à étages, normal c’est le concept du Wedding Cake, mais une chose m’a interpellé quand j’ai entendu que sur tous les étages de leur gâteau un seul serait comestible. Est-ce par manque de temps que la production de l’émission a décidé de ne leur faire faire qu’un étage ? Je l’espère parce que sinon c’est, j’ose le dire, de l’anarque pour les clients !

Tous les candidats ont beaucoup d’ambition « décorative » en partant sur l’utilisation de la pâte à sucre qui est l’élément incontournable du Wedding Cake mais peu auront le temps de faire ce qu’ils avaient pensé faire !

La pâte à sucre ça rend beau, c’est ludique, mais pour en avoir déjà utilisé, elle n’apporte rien gustativement. Non c’est faut elle apporte quelque chose : une dose énorme de sucre en plus. Donc à moins de faire un gâteau sans aucun sucre, si vous utilisez de la pâte à sucre il y aura surdose !

Le seul candidat a sortir un peu du lot est Yvan, car ne sachant pas travailler la pâte à sucre, il préfère utiliser ces connaissances en chocolat et bien lui en prendra !

Au terme des 5 H d’épreuve, chaque candidat vient présenter son gâteau au couple. Celui-ci dit ce qu’il pense esthétiquement du gâteau puis gustativement.

Yann ne pourra que leur présenter sans leur faire goûter sa réalisation car il n’a pas eu le temps de poser son gâteau test. C’est donc épreuve éliminatoire direct le concernant.
Amaury a tout misé sur l’esthétique avec du sucre tiré et pas mal de déco en pâte à sucre, de plus il joue un coup de poker en misant tout sur le côté féminin, en occultant la passion du foot du futur marié et la future mariée le lui reprochera. Amaury : épreuve éliminatoire !
Brahim, son gâteau n’était pas fini et il n’a pas plu au couple : Epreuve éliminatoire

Pour Audrey, voyant qu’elle n’aurait pas le temps de faire sa déco prévue, elle est partie sur une déco digne du plus sanglant (à mon avis) des épisodes de Dexter en projettant du colorant rouge au pistolet. Coup de chapeau quand même pour sa fleur en chocolat, même si elle n’a pas plu à la mariée : Epreuve éliminatoire

Camille a eu du mal à utiliser la pâte à sucre qui fait que le rendu final est plutôt cheep ! Epreuve éliminatoire.

Le grand vainqueur de cette épreuve est donc Yvan qui s’est démarqué des autres en n’utilisant pas la pâte à sucre mais du glaçage chocolat. Il a respecté les souhaits du couple et apparemment son gâteau était bon et léger.

Il faisait partie de mes préférés avec Amaury sur cette épreuve, toujours esthétiquement parlant.

Epreuve éliminatoire : Revisiter le CALISSON d’Aix en Provence

Cette épreuve va avoir un invité de marque en la personne de Philippe Conticini. J’avoue avoir frétillé du fouet en apprenant ça, car pour moi aussi il fait parti des TRES GRANDS pâtissiers français. J’aurai adoré être à la place des candidats pour boire ses paroles et enregistrer les moindres des conseils qu’il a pu distiller lors de cette épreuve !

Les candidats vont avoir 2H30 pour réinventer cette douceur. Une chose est sûre me concernant, je n’essaierai même pas, je suis allergique au melon !

A l’issue de la dégustation à l’aveugle que le jury va faire, ils vont se séparer de 2 candidats.

Chaque candidat part sur une idée bien différente de celle des autres. Philippe Contincini passe voir chacun, goûte et quand il manque quelque chose il leur conseille de modifier, rajouter un petit peu de sel ou de sucre pour récuperer sa préparation et sortir au final le meilleur qu’ils puissent faire.

Amaury, INFINIMENT CALISSON, l’idée d’un calisson géant est géniale, mais il manquera de temps pour paufiner la décoration

http://www.france2.fr/emissions/qui-sera-le-prochain-grand-patissier/recettes/amaury-infiniment-calisson_71143

Audrey, COMME UN CALISSON, très délicat et féminin

http://www.france2.fr/emissions/qui-sera-le-prochain-grand-patissier/recettes/audrey-comme-un-calisson_71151

Brahim, LA CALISSE-TARTE, il fallait y penser, mais il a mis beaucoup trop d’appareil dans son fond de tarte alors ça a débordé

http://www.france2.fr/emissions/qui-sera-le-prochain-grand-patissier/recettes/brahim-la-calisse-tarte_71155

Camille, LE KUM-CALISSON, problème de temps elle a donc servi son entremet encore dans son « cercle »

http://www.france2.fr/emissions/qui-sera-le-prochain-grand-patissier/recettes/camille-p-le-kum-calisson_71159

Yann, A CALIFOURCHON, très délicat, c’était mon préféré visuellement

http://www.france2.fr/emissions/qui-sera-le-prochain-grand-patissier/recettes/yann-a-califourchon_71163

Les candidats ont eu des problèmes avec la cellule de refroidissement car ils n’en avaient qu’une pour eux 5 et comme chacun ne travaillant pas au même rythme, la porte était toujours ouverte. Il était souvent reproché à Brahim de l’ouvrir et c’est vrai qu’on le voyait souvent la tête dedans.
Quand on apprend que la T° d’une cellule de refroidissement est d’environ –40° en temps normal et qu’un plan de caméra montre la température à –8°, on se doute bien que les desserts vont avoir du mal à prendre !

L’épreuve se termine, le jury va donc goûter à l’aveugle chacune des 5 réalisations.

Voici quelques commentaires du Jury :
Yann : très raffiné
Brahim : bonne mais le jury ne retrouve pas les parfums du Calisson
Audrey : très élégant, équilibré, beau travail de recherche
Camille : trop de gélatine et problème de présentation avec son cercle
Amaury : le plus beau, mais trop de sucre et le chocolat est sans rapport avec les consignes

Le jury élimine Brahim et Camille.

Mais Christophe Adam informe Amaury qu’il s’en est fallu de peu pour qu’il parte et qu’il a bataillé avec le jury pour le garder !

Epreuve Formation professionnelle

Les 4 candidats restant sont divisés en 2 groupes et chacun part chez un professionnel.

Amaury et Yann sont envoyés chez Laurent Jeannin, chef pâtissier du Bristol depuis plusieurs années ! A peine arrivés, un test les attend : créer un dessert dont l’élement principal est la fraise en 1H30. Amaury part sur de la pâte à chou ENCORE ! ! ! ! ! et Yann sur une meringue avec une émulsion au thym citronné et un coulis de fraise.
Au moment de la dégustation, Laurent Jeannin leur dit que la fraise n’est mise en valeur dans aucun de leur dessert !
Le 2ème jour ils vont être à la mise en place, c’est à dire préparer tout ce qui peut être fait en avance pour les desserts puis à la préparation des desserts minutes.

Audrey et Yvan eux, sont envoyés à Cherbourg chez Jean François Foucher, pâtissier très renommé. Pour leur arrivée, une épreuve très difficile leur est infligée : goûter les gâteaux proposés en boutique. C’est rude comme épreuve !
Le 2ème jour, ils vont au marché pour acheter des produits, fruits et légumes et là ça se corse AHAH ! ils vont devoir faire un dessert avec comme ingrédients principaux un fruit et un légume !
Audrey part sur une association betterave/ citron bergamote et Yvan de la mangue sauvage et radis rose. Le meilleur des 2 verra son dessert proposé pendant une semaine dans la boutique.

A Paris, Laurent Jeannin choisit d’envoyer Amaury en épreuve éliminatoire et Jean François Foucher: Yvan.

Epreuve éliminatoire : le SNACKING

Cette épreuve a été choisi par Christophe Adam qui est connu pour ça.
Bon le Snacking, kézaco ? « ’est repenser de façon ludique les grands classiques de la pâtisserie. C’est de la haute pâtisserie facile à manger ! » Dixit C. Adam lui-même.

Les candidats vont avoir 2 desserts à faire : une imposé le Paris Brest et une libre. Ils vont avoir 2H30 pour 20 desserts de chaque sorte soit 40 au final. C. Adam ne votera pas car il sera avec les candidats pour les épauler.

Yvan choisit de snacker la tarte aux fraises et Amaury le Mont Blanc.

Yvan gère plutôt bien son temps, mais Amaury se laisse vite déborder et rencontre une douille récalcitrantre pour la crème de marron de son Mont Blanc.

La dégustation se fera à l’aveugle pour le jury et, une dégustation sera aussi proposée à des gens sur la voie publique.

Le Jury décide de sauver Amaury.

Nous retrouverons donc pour la grande Finale : Yann, Audrey et Amaury.

Qui sera le prochain grand pâtissier ? Episode 1

Ca y est nous y sommes, mardi 2 juillet 2013, 20h45 ! J’aime l’exactitude du Service Public dans le respect des horaires, on sait où passe notre redevance.  :mrgreen:
Je suis armée, j’ai mon cahier et un crayon pour noter tout ce que je pourrais sur cette émission et j’avoue avoir déjà noté 2 ou 3 trucs.

Virginie Guilhaume (ah quel beau prénom !) présente le jury. Il y a du MOF (meilleur ouvrier de France, quand vous voyez un chef avec un cole tricolore sur sa veste de travail, c’en est un !) et du champion du monde de Pâtisserie à la pelle: Philippe Urraca, Pierre Marcolini, Christophe Adam et Christophe Michalak.

Les candidats rentrent dans le labo avant de connaître la première épreuve à laquelle ils vont devoir faire face. Elle se déroulera sur 3 heures et pas une minute de plus !

1ère Epreuve : Quel dessert seriez-vous ? Faites le dessert qui vous correspond le plus.

Chaque candidat prend un plateau et doit en quelques minutes trouver son dessert et prendre tout ce dont il a besoin dans la réserve pour réaliser son dessert.
Ceci fait, chacun rejoint son plan de travail où il trouvera tout le gros matériel pour pouvoir travailler, pour ce qui est des couteaux et autre petit matériel, ils sont normalement venus avec leur malette personnelle, comme tout pâtissier digne de ce nom se doit d’avoir!

Le jury se sépare en 2 et chaque groupe va voir les candidats les uns après les autres.

Je vous mets les liens des recettes ci-après postées par France 2 et c’est une très bonne idée, si un jour quelqu’un veut essayer de refaire ces recettes.

Le 1er candidat est Yann, le jury lui demande vers quoi il se dirige. Il parle d’un dessert aux pommes Granny Smith avec une meringue à la française et un crémeux yuzu. De mon point de vue ça a l’air très ambitieux, j’attends de voir comme on dit. Le nom de la recette sera C’EST POUR MA POM

http://www.france2.fr/emissions/qui-sera-le-prochain-grand-patissier/recettes/yann-c-est-pour-ma-pom_68706

La 2ème, Audrey qui dès le départ donne le nom de sa recette aux membres de jury qui l’interrogent et se sera donc FLOWER POWER avec des pétales de meringue, de la marmelade d’ananas et un sablé :

http://www.france2.fr/emissions/qui-sera-le-prochain-grand-patissier/recettes/audrey-flower-power_68516

Le 3ème Brahim, pour une tarte au citron revisitée avec un sablé breton, un crémeux au citron et du citron confit. La recette s’appelle FRAPPE COMME UN CITRON

http://www.france2.fr/emissions/qui-sera-le-prochain-grand-patissier/recettes/brahim-frappe-comme-un-citron_68578

4ème candidat Denis, brownie au chocolat, un crémeux à la mangue avec un coulis de mangue. Peut être était-il stressé, on le serait à moins, peut être trop pressé toujours est-il qu’il en a laissé un bout de doigt ! Il a donc dû partir une bonne demie-heure afin de se faire poser des points de suture. Il n’aura donc pas 3 heures mais bien 2h30 pour sortir son dessert ! La recette s’appelle MANGUE GALANGA

http://www.france2.fr/emissions/qui-sera-le-prochain-grand-patissier/recettes/denis-mangue-galanga_68610

5ème candidat Sébastien, il part sur un crémeux (et bien ils aiment beaucoup les crémeux les pâtissiers ! ! ! !) framboise, une dacquoise à la noisette et un glaçage chocolat. La recette s’appelle SEMOI, car c’est lui !

http://www.france2.fr/emissions/qui-sera-le-prochain-grand-patissier/recettes/sebastien-semoi_68694

6ème candidat Camille (le garçon), beaucoup de préparation dans cette recette je crois que j’en ai loupé un ou deux, mais j’ai attrapé tube chocolat avec mousse chocolat noisette, espuma fruits de la passion. La recette s’appellera PRECISION CHOCOLATE ET AMBITION PASSION

http://www.france2.fr/emissions/qui-sera-le-prochain-grand-patissier/recettes/camille-l-precision-chocolatee-et-ambitieux-passion

7ème candidat Camille (la fille), pour elle se sera une sphère de meringue avec un riz au lait de soja à la mangue bouddha, un sorbet framboise. Recette très girly qui s’appelle FRAMBOISE CRAQUANTE

http://www.france2.fr/emissions/qui-sera-le-prochain-grand-patissier/recettes/camille-p-framboise-craquante_68598

8ème candidat Amaury, il va revisiter le SAINT HONORE A MA FACON (le saint patron des pâtissier !)

http://www.france2.fr/emissions/qui-sera-le-prochain-grand-patissier/recettes/amaury-saint-honore-a-ma-facon_68576

9ème candidat Yvan, avec un biscuit finger sans farine, un croustillant gianduja. Il appellera sa recette L’ELEGEANCE

http://www.france2.fr/emissions/qui-sera-le-prochain-grand-patissier/recettes/yvan-l-elegance_68718

Le dernier candidat Matthieu, va lui faire une tarte « toute simple » mais bien sûr ! ! à la vanille qu’il appellera MON BIJOU

http://www.france2.fr/emissions/qui-sera-le-prochain-grand-patissier/recettes/matthieu-mon-bijou_68630

Les 3 heures se sont écoulées, chacun doit donc présenter au jury sa réalisation afin d’être jugé sur l’aspect visuel mais aussi et surtout sur le goût !

Je vais aussi humblement que possible donner mon avis sur leurs créations, mais celui-ci ne sera que purement esthétique car je n’ai pas reçu mon invitation afin de participer à cette dégustation.

Le jury a goûté, le jury a choisi, reste maintenant à en informer les candidats. Les 2 candidats ayant le moins convaincu le jury, car bien sûr à ce niveau on ne peut pas parler d’échec, se retrouvera en épreuve de rattrapage, pour sauver sa place pour la suite du concours.

Pour cette première épreuve, le coup de cœur du jury est Yann avec son C’EST POUR MA POM’.

Les deux candidats envoyés en rattrapage sont Matthieu avec sa tarte à la vanille jugée trop simple et sans prise de risque de la part du jury et Camille « garçon » dont le dessert s’est affessé et jugé trop ambitieux c’est peut être la cause de la conséquence.

Mon choix sur cette épreuve, je le répète purement esthétique et humble, se porte sur 3 candidats : Yann (ah serais-je sur la même longueur d’ondes que le jury ?), mais j’ai aussi trouvé très jolies les réalisations de Camille « fille » et Brahim.

Epreuve éliminatoire :

Matthieu et Camille vont devoir revisiter, oui on revisite beaucoup dans cette discipline, la Tourtière du Lot et Garonne, descendante de la Pastilla de Fez. Ils vont avoir 2h30 pour ça. Je n’ai pas noté grand chose à proprement parler de cette épreuve, juste qu’ils auraient pu prendre de la pâte filo et ça aurait été pareil. AHAH ! Un peu d’humour n’a jamais fait de mal à personne ! ! !  😆

Le jury sauve Camille alors que j’ai préféré la version de Matthieu, mais je ne suis ni MOF ni championne du monde !

2ème Epreuve: Immersion chez des professionnels

Les candidats se retrouvent donc à 9, divisés en groupe de 3, pour entamer une nouvelle épreuve, enfin eux ne le savent pas encore mais les 2 jours de formation auxquels ils vont avoir droit chez 3 professionnels reconnus seront sanctionnés par l’envoi de 3 d’entre eux en épreuve éliminatoire.

Le 1er groupe composé de Brahim, Yvan et Sébastien vont passer 2 jours dans les cuisines de Claire Heitzler, chef pâtissière du restaurant de l’Hôtel de Sers où ils vont devoir reproduire des desserts à l’assiette à la minute, présents sur la carte pour le service du soir.

Le 2ème groupe composé de Camille « garçon », Amaury et Audrey vont eux chez Alain Chartier, grand glacier à Vannes. Chacun devra réaliser une tarte aux fraises glaçée.

Le 3ème groupe va chez Patrick Chevallot, un « pâtissier boutique » à Val d’Isère. Ils vont devoir réaliser en 4 heures soit de 3H du matin à 7H les desserts d’un restaurant d’altitude qui est client de ce pâtissier. En plus ils vont devoir reinventer la tarte aux myrtilles, dessert présent dans la boutique depuis longtemps.

Petit apparté, je ne sais pas si vous avez vu comme moi le congélateur rempli à raz bord de myrtilles mais ça donne envie d’y enfouir sa tête et de manger le plus de fruits possible !

A l’issue de ces 2 jours de formation les candidats apprennent qu’ils ont été jugés par leur « maître de stage » et que 3 d’entre eux vont participer à une nouvelle épreuve éliminatoire.

La production de l’émission a dévoilé le 1er a y être envoyé et c’est Brahim car selon Claire Heitzler il n’a pas réussi à reproduire ses desserts à la perfection et il n’a pas su contenir sa frustration pendant le service.

Pour les 2 autres, il va donc nous falloir attendre la semaine prochaine et j’avoue que je suis bien incapable de savoir qui sera concerné. Sauf peut être Amaury dont le dessert glacé s’est avéré beaucoup trop coulant et peu pratique à manger, mais rien n’est moins sûr.

Qui sera le prochain grand Pâtissier?

Vous n’avez pas idée de mon état ce matin en sachant ce qui va être diffusé ce soir sur FRANCE 2.

quisera2

Pour ceux qui ne le sauraient pas, c’est ici:

http://www.france2.fr/emissions/qui-sera-le-prochain-grand-patissier/le-concours_48200

Ce concours étant exclusivement réservé aux professionnels, je pense que les desserts qui seront présentés seront de haute voltige. J’espère bien y apprendre quelques trucs, astuces et autres coups de mains de pro. Bon j’avoue dans le jury y’a Chrichri, mon héros, ce qui ne gâche rien. Plaisir des yeux et des papilles!

Je vais essayer de prendre des notes sur ces 4 émissions et ferai des petits débrief le lendemain.

Vous savez donc où je serai ces 4 prochains mardi soir!

Bonne journée à tous et toutes!
Miss Patiss

Le fond d’épicerie…

.. ou comment ne jamais se laisser prendre au dépourvu quand des amis débarquent à l’heure du dîner.

Nous allons passer en revue tout ce qu’il vous faut avoir dans vos placards!

Ces listes sont non-exhaustives bien entendu!

Epices des 4 coins du monde: Cannelle, Piment, Paprika, Cumin, Curry, Quatre épices, Curcuma, Gingembre, Muscade à râper, Safran en poudre

Herbes séchées: Aneth, Ail, Basilic, Céleri, Cerfeuil, Ciboulette, Coriandre, Estragon, Echalotte, Herbes de provence, Oignon, Origan, Persil, Romarin, Thym

Sel: Fin, Gros sel, Fleur de sel

Poivre: Noir, Blanc, l’important c’est qu’il ne soit pas déjà moulu car il perd toutes ses saveurs au fil du temps

Huiles: Huile d’olive, Huile de tournesol, Huile de sésame pour les jours où vous voulez cuisiner asiatique!

Vinaigre: Vinaigre balsamique, Vinaigre de vin rouge, Vinaigre de cidre

Farine: T45 pour le sucré et T65 si vous voulez faire du pain

Fécule de maïs

Sucre:

Blanc: en morceaux, en poudre, Sucre de canne en morceaux, en poudre. Voire les 2

Sucre glace

Chocolat:

En tablette: Noir de préférence à 70% de cacao, Blanc, Pralinoise

En poudre non sucré

Riz: Basmati, Thaï, Arborio, Sauvage

Vanille: En gousse, Extrait de vanille liquide

Condiments: Moutarde, Cornichons, Câpres, Sauce soja, Ketchup, Concentré de tomates

Pâtes: Spaghetti, Lasagnes, Coquillettes

Légumineuses: Lentilles vertes du Puy, Pois chiches

Thon en boite, Anchois en boite, Tomates séchées, Jus de citron en bouteille, Crème épaisse, liquide voire fleurette pour une chantilly de dernière seconde

Déjà avec ça, les amis n’ont qu’à bien se tenir. Ils ne partiront jamais le ventre vide de chez vous!

Cette liste est susceptible d’être modifiée si je me rends compte que j’ai oublié des ingrédients.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Pomme, pomme, pomme, pomme!!!

Cet article est un préambule à la recette que je vais vous poster d’ici 2 jours.

Aujourd’hui, on va faire un petit récap sur le choix de la pomme à choisir en fonction de l’utilisation que l’on veut faire!

Au final, vous constaterez que toutes les pommes que l’on peut cuisiner peuvent être consommées crues, mais que la réciproque n’est pas vrai. Enfin elles ne sont pas idéales pour les préparations car la cuisson leur fait perdre une bonne partie de leurs qualités.

Pommes à cuisiner et à croquer:

 la Golden delicious : c’est LA POMME si j’ose dire, idéale pour toute préparation, elle ne vous décevra jamais! De couleur jaune avec des petites tâches de rousseur. Disponible toute l’année.

– la Gala : magnifique robe rouge flamboyante. Disponible de fin août à février.

– La Reine des Reinettes : striée de couleur jaune et rouge. Disponible d’août à fin octobre

– la Braeburn : de couleur identique à la reine des reinettes. Disponible de novembre à fin avril

– la Jonagold : bon bin elle copie les 2 précédentes. Disponible de mi octobre à fin juin

– la Elstar : tachée de rouge et de jaune. Disponible d’août à fin mars

– la Reinette grise du Canada : comme je n’arrive pas à me décider pour dire si elle est de prédominance marron ou verte, en tout cas elle n’est pas grise. Donc, je dirai qu’elle est de la même couleur que la peau du kiwi  :mrgreen: . Disponible de novembre à fin mars

– la Belle de Boskoop : tricolore entre le vert, le jaune et le rouge. Disponible de mi octobre à mi mars

Pommes à croquer:

– la Fuji : rouge à tâches de rousseur jaune. Disponible de mi janvier à fin juin

– la Idared : mis-rouge, mi-jaune. Disponible de mi janvier à mi juin

– la Red delicious : comme son nom l’indique rouge. Disponible de mi octobre à fin avril

– la Granny Smith : vert flamboyant. Disponible de mi octobre à fin avril

 

La morale de cette histoire serait la suivante: « manger des pommes! sous toutes leur forme et toutes les manières mais mangez-en! »