Catégorie : Non classé

Naked cake, pêches et framboises

nakedcake3

En prévision de la réalisation du gâteau d’anniversaire pour mon frère, j’ai décidé de préparer un naked cake aux fruits.

Même si je ne vais pas faire exactement le même, il me faut trouver une génoise parfaite, c’est à dire légère mais avec de la tenue. C’est chose faite!

C’est le premier naked cake que je réalise et j’aime beaucoup l’idée de ce gâteau nu, comme le dit son nom, qui n’est pas dissimulé sous une couche de pâte à sucre!

nakedcake

Pour une génoise de 24 cm de diamètre:

Il faut la préparer la veille.

– 4 oeufs entiers

– 320 g de sucre en poudre

– 340 g de farine

– 1 sachet de levure chimique

– 200 g de lait tiède

– 1 CàC de beurre fondu

Faire chauffer le lait avec le beurre.

Fouetter les oeufs entiers avec le sucre, jusqu’à ce que le volume est doublé.

Tamiser la farine, et la verser dans le bol. Poursuivre avec la levure.

Préchauffer le four à 180°.

Verser le mélange lait chaud/beurre dans le bol et l’incorporer à la spatule.

Beurrer et fariner un moule à manqué.

Verser la pâte et enfourner environ 40 mn. Vérifier la cuisson à l’aide de la pointe d’un couteau. Si elle ressort sèche c’est que la cuisson est terminée.

Faire refroidir une dizaine de minutes dans le moule puis sur une grille. Une fois refroidie entièrement, filmer dans du papier étirable et entreposer au réfrigérateur jusqu’au lendemain.

 nakedcake1

Pour la garniture:

– 300 g de crème fleurette

– 200 g de mascarpone

– 48 g de sucre glace

– 1 barquette de framboises

– 1 petite boite de pêches au sirop

Monter la chantilly au mascarpone.

Sortir la génoise du réfrigérateur. La couper dans l’épaisseur, en 2 ou en 3 tranches, selon l’épaisseur. Avec la mienne, j’aurai pu la couper en 3, mais je n’ai pas osé. Mais je le note pour la prochaine fois.

Couper les pêches en cubes.

Disposer le socle de la génoise sur le plat de service. Utiliser le jus des pêches pour puncher la génoise.

Verser la moitié de la chantilly, avec des cubes de pêches et des framboises.

Recouvrer avec le chapeau de la génoise, puis disposer la chantilly et les fruits qui restent.

Entreposer au frais jusqu’au moment du service.

nakedcake2

Et voilà, mon premier naked cake. Encore une jolie révélation qui nous vient d’un pays cher à mon coeur, les Etats-Unis!

Appelez-moi Marie-Antoinette, Marquise au chocolat

Aujourd’hui je suis la Reine et je vous présente ma cour composée de marquises au chocolat, accompagnée d’une crème anglaise à la pistache minute!

marquise

Pour 6 marquises:

– 3 oeufs

– 120 g de beurre

– 200 g de chocolat noir

– 80 g de sucre glace

Sortir le beurre à l’avance afin qu’il ramollisse.

Casser le chocolat en petits morceaux, le mettre dans un saladier qui passe au micro-ondes. Faire fondre par session de 30 secondes à pleine puissance.

Séparer les blancs des jaunes. Couper le beurre en petits cubes et l’incorporer dans le chocolat fondu, mélanger. Ajouter, les jaunes d’oeufs et le sucre glace, bien mélanger.

Monter les blancs bien ferme. Les incorporer délicatement dans le chocolat.

Verser dans des ramequins et entreposer au réfrigérateur pour au moins 12H.

Sortir en moment du fromage afin que le démoulage soit plus aisé. Je les ai servi avec une crème anglaise à la pistache faite rapidement le matin.

Pour la crème anglaise à la pistache:

– 3 jaunes d’oeufs

– 125 g de lait

– 30 g de sucre en poudre

– 1 CàC de pâte de pistache

Faire bouillir le lait avec la pâte de pistache.

Blanchir les jaunes avec le sucre, verser un peu de lait bouillant sur les jaunes, mélanger rapidement et reverser le tout dans la casserole. Faire chauffer jusqu’à obtenir la crème anglaise. Pour savoir si la crème est prête, retirer la cuillère de la crème, la retourner et faire un trait. Si le trait se referme la crème n’est pas prête, s’il ne se referme pas, arrêter le feu la crème est prête.

marquise1

C’était la première fois que je réalisais des marquises et j’avoue mon étonnement quant à la consistance de cette « mousse ». Le goût de chocolat est très présent, accompagné avec la pistache le mariage se fait très bien.

MisterGlouton a émis l’idée de tester avec du chocolat blanc et un coulis de framboise, ma foi, ça devrait être bon aussi!

J’y vais, j’y vais pas??? Bon, Gigot!

gigotlegumes2

 

😳 Honte à moi pour ce titre, mais vraiment là l’inspiration n’est pas venue avant la programmation de la publication de cet article!

En vu du week end de Pâques la semaine prochaine, j’ai eu envie de vous proposer cet article si vous êtes encore en manque d’inspiration si, sur un coup de tête vous avez invité toute votre famille pour le repas de Pâques!

En faisant les courses, j’ai eu la chance de trouver un « petit » gigot d’environ 700 g, mais en fonction du nombre d’invités, il faudra en prendre un plus gros et donc augmenter le temps de cuisson.

Pour l’accompagner, j’ai préparé des légumes cuits au four.

Pour 4 personnes:

– 1 gigot

– 4 pommes de terre

– 1 panais

– 4 carottes

– 1 oignon

– 1 échalotte

Préchauffer le four à 200°.

Peler les légumes et les couper en cubes, en essayant qu’ils aient la même taille afin qu’ils prennent tous le même temps de cuisson.

Les déposer dans un plat, verser de l’huile et mélanger, saler et poivrer.

Enfourner pour 15 mn.

Pendant ce temps, préparer la viande.

Au bout des 15 mn, sortir le plat du four, mélanger les légumes. Déposer la viande au milieu du plat, verser quelques gouttes d’huile, et remettre au four pour environ 40 mn.

Au bout de ce temps, vérifier que les légumes soient bien cuits, remettre au four, après avoir ôter la viande du plat, encore une dizaine de minutes si ce n’est pas le cas.

Déposer la viande dans une assiette, recouvrer-la avec une feuille de aluminium.

Servir de suite.

gigotlegumes

 

J’adore l’agneau, cette viande fondante au goût très reconnaissable!

100% Noisette, Panna cotta au praliné et tuiles noisette

 pannacottapralinetuile

Et voilà, cela fait déjà une semaine que nous somme revenus de chez « Maurice » et le peu de bronzage que j’ai obtenu, de dure lutte, se fait déjà la belle. Ca vaut le coup, je vous jure!!! 🙄

Il n’y a pas si longtemps je vous proposais un riz au lait au praliné de Philippe Conticcini, Je n’avais pas utilisé tout le pot donc à l’époque je m’étais dit que j’allais essayer de le finir dans une panna cotta. Sauf que les vacances sont passées par là et en revenant, j’avais totalement oublié cette recette. Pour ne rien vous cacher, l’idée m’est revenue vendredi après midi au travail et cette fois-ci je l’ai noté avant qu’elle ne prenne la poudre d’escampette une nouvelle fois!

Pour accompagner ces panna cotta, j’ai réalisé des tuiles à la poudre de noisette, que vous pourrez aisément remplacer par de la poudre d’amande.

Pour 4 panna cotta:

– 50 cl de crème fleurette

– 2 CàS de praliné de P. Conticcini

– 2 g d’agar-agar ou 3 feuilles de gélatine

Si vous utiliser la gélatine, faites-la ramollir dans un bol d’eau froide. Pour l’agar-agar, mélanger avec un tout petit peu d’eau.

Mélanger le praliné dans la crème et porter à ébullition.

Pour la gélatine, essorer-la bien avant de la mettre dans la crème. Pour l’agar-agar, verser et redonner une ébullition à la crème.

Bien mélanger le tout, avant de verser dans des verres de service.

Laisser refroidir à température ambiante avant de mettre au réfrigérateur pour la nuit.

tuilenoisettes

Pour entre 15 et 20 tuiles:

– 1 blanc d’oeuf

– 20 g de farine

– 30 g de poudre de noisette/amande

– 75 g de sucre

– 20 g de beurre mou

Préchauffer le four à 180°.

Mélanger tous les ingrédients. Réaliser des petits tas de pâte que vous étalerez un peu avec le dos d’une cuillère sur une feuille de papier cuisson disposée sur une plaque allant au four.

Enfourner entre 10 et 12 mn.

Enlever la feuille de cuisson de la plaque et laisser refroidir à plat.

Déguster les panna cotta bien fraîches.

J’ai trouvé la recette dans un livre spécial sur les Panna cotta. Vous constaterez qu’il n’y a pas un gramme de sucre dans cette recette, et pour ne rien vous cachez, cela les rend un peu fade, par contre on a un super goût de noisettes. Ce manque de sucre est cependant compensé par celui que l’on trouve dans les tuiles.

Donc si vous n’êtes pas très fan de sucre, ne changer rien à la recette; sinon ajouter une bonne cuillère à soupe de sucre quand vous faites chauffer la crème.

Bûche Oh ma bûche… lorsque tu soulignes..

Ouh la, je m’égare dans la variété française, ça ne va plus tout, mais c’est pas de ma faute, les Fêtes de Noël me font toujours un effet boeuf!!! Je ne sais pas vous, mais quand vient le mois de décembre, j’ai 5 ans. Je suis impatiente de faire le sapin, les cadeaux, la nourriture, bref une vraie pile électrique, pas invivable mais pas loin!

buche7

Aujourd’hui à 2 semaines du grand évènement, faudrait peut être que je mette à tester la bûche que j’ai dans la tête pour le 25 et que je servirai à nos invités, parce que oui cette année c’est chez nous que ça se fait!!

Je suis partie sur une bûche aux fruits légère et pas trop sucrée.

J’ai trouvé la légèreté dans la réalisation d’un biscuit cuillère, avec des pommes caramélisées et une chantilly au caramel au beurre salé.

Pour le biscuit cuillère:

– 3 oeufs

– 80 g de farine T45

– 80 g de sucre en poudre

– 30 g de sucre glace

Séparer les blancs des jaunes. Faites monter les blancs en ajoutant en fur et à mesure le sucre en poudre. Quand vous arrivez à une belle meringue à la française, arrêtez de les monter.

bûche2

Incorporer les jaunes à la meringue à l’aide d’une spatule très délicatement en allant bien du bas vers le haut de l’appareil. Puis ajouter la farine tamisée, toujours très délicatement.

Ces quantités permettent de faire 24 biscuits, mais j’ai choisi de les pocher en forme de cartouchière, c’est à dire en collant les biscuits les uns aux autres. J’ai réalisé 3 cartouchières de 8 biscuits mais pour le jour J, je pocherai 2 cartouchières de 12 biscuits.

Préchauffer le four à 200°.

Pocher les biscuits à l’aide d’une poche à douille avec une douille lisse de 14 mm sur une feuille de papier cuisson sur la plaque de cuisson.

Saupoudrer le sucre glace sur toute la surface. Laisser reposer 5 mn, puis recommencer l’opération, c’est cela qui permet d’obtenir la petite croûte sur le dessus.

buche3

Enfourner entre 6 à 8 mn.

Il faut qu’ils aient une jolie couleur dorée, mais pas trop!

buche5

Pour les pommes caramélisées:

– 2 pommes plutôt douces, j’ai opté pour des Golden

– 15 g de beurre

– 1 CàC de crème de caramel au beurre salé.

Peler et couper les pommes en tout petits cubes.

buche4

Faire chauffer le beurre dans une poêle. Verser les pommes et les faire cuire environ 8 mn, mais attention il ne faut surtout trop que les pommes se transforment en compote. Ajouter à la toute fin le caramel afin de colorer les pommes et de les sucrer légèrement, c’est le seul apport de sucre dans les fruits.

Pour la chantilly de caramel au beurre salé:

– 62 g de mascarpone

– 155 g de crème fleurette

– 2 CàC de crème de caramel

Comme d’habitude, on pense à mettre au congélateur un saladier en verre et les fouets de son robot.

On sort au dernier moment le saladier, on met tous les ingrédients, puis on monte la chantilly bien ferme. Avec le mascarpone elle monte vite.

Vient enfin le moment du montage!!

buche6

Poser une cartouchière dans le plat de service. Mettre la chantilly dans une poche à douille avec une douille cannelée ou lisse et faire des petites boules sur les côtés des biscuits. Disposer au centre du biscuit des cubes de pommes. Poser délicatement mais en appuyant un peu une deuxième couche de biscuit, et on refait pareil: boules de chantilly et pommes au centre. Je pensais terminer par le dernier biscuit mais Mister Glouton m’a dit que cela ferait trop, donc j’ai décoré avec quelques boules de chantilly complémentaire.

Avec la dernière bande de biscuit qu’il me restait et les petits que j’avais fait avec la fin de l’appareil, et comme j’avais encore de la chantilly et des pommes, mais pour ma bûche pour 6 les quantités seront parfaites. J’ai réalisé une autre présentation.

 buche8