Catégorie : Mignardises

Cookies au Banania et noisettes

cookiesbananianoisettes3cookiesbananianoisettes1

Voilà une petite idée pour la Fête de Thanksgiving qui approche! Je ne sais pas trop si les cookies font parti des mets qui sont proposés lors de cette fête, mais pourquoi pas!

Pour une douzaine de cookies:

– 1 oeuf

– 200 g de farine

– 30 g de Banania

– 70 g de cassonade

– 20 g de cacao amer

– 125 g de beurre mou

– environ 20 noisettes concassées

Travailler le beurre mou avec la cassonade dans un saladier. Ajouter ensuite, les autres ingrédients secs, les noisettes, puis terminer par l’oeuf battu.

Préchauffer le four à 180°.

Disposer les boules de pâtes sur les plaques recouvertes de papier cuisson.

Enfourner environ 13 mn.

Laisser refroidir sur une grille et déguster avec un chocolat chaud ou froid ou bien un verre de lait, bref ce que vous préférez pour votre goûter.

cookiesbananianoisette2 cookiesbananianoisette

Luna’s Cookies

  cookiebeurrecahuète3

J’ai réalisé ces cookies pour fêter la venue parmi nous d’une très jeune demoiselle qui se prénomme Luna! Bienvenue à toi petite Luna et félicitations encore aux parents!

J’avais trouvé cette recette de cookies au beurre de cacahuète et chocolat dans un magazine, mais quand j’ai vu la quantité de sucre que je devrai utiliser, j’ai taillé dans le gras comme on dit en enlevant 60 g de sucre au total! Et franchement c’est bien assez sucré comme ça!

Les quantités indiquées vous permettront de réaliser une douzaine de cookies de belle taille ou plus si vous les faites tout petit.

– 70 g de beurre de cacahuète

– 70 g de beurre doux

– 80 g de sucre en poudre (100 g à l’origine)

– 60 g de sucre vergeoise brune ou roux si vous n’en avez pas (100 g à l’origine)

– 220 g de farine

– 1 oeuf

– 100 g de pépites de chocolat blanc et noir (faites maison, coupées au couteau dans les plaques de chocolat blanc et noir)

– 1 CàC de levure chimique

Pour la préparation je n’ai pas non plus respecté la recette, j’ai tout mélangé ensemble dans un grand saladier à l’exception de l’oeuf que j’ai mis en dernier.

Préchauffer le four à 180°.

Faire des petites boules que vous poserez sur des feuilles de papier cuisson, aplatissez-les un peu et enfourner entre 10 à 15 mn. Perso 12mn c’était nickel.

Si vous mélangez à la main comme je l’ai fait, je vous conseille d’enlever vos bagues car la pâte colle pas mal aux mains.

 Et voilà le résultat!

cookiebeurrecahuète cookiebeurrecahuète2

Basquarons ou Macarons au Toblerone et Piment d’Espelette

J’ai participé hier à un Concours de Macarons Amateurs voilà leur site, ils ont aussi une page Facebook sur laquelle vous pouvez aller voir tous les macarons qui ont été présenté au jury.

Une fois inscrite mille questions me sont venues! Meringue française ou italienne? Quelle ganache? Quelle couleur de coques? Enfin bref, j’ai dû trouver réponse à chacune d’entre elles, afin de pouvoir présenter quelque chose de bon, de joli, d’original, respectant les critères macaroniques!

Après réflexion, j’ai décidé de partir sur du « simple » mais efficace. Je suis donc arrivée le jour J au laboratoire d’Arnaud LARHER avec ma petite boite de transport en carton et mes 12 macarons.

J’ai proposé au Jury des macarons rouge métallisé garnis d’une ganache au Toblerone et piment d’Espelette.

basquaronsbasquarons3

Pour 15 à 20 macarons (selon la taille) : ici ils font 3.5 cm de diamètre

75 g de poudre d’amandes

75 g de sucre glace

56 g de blancs d’oeufs à température ambiante séparés des jaunes depuis plusieurs jours, divisés en 2x28g

sirop: 75g de sucre en poudre + 18g d’eau

colorants en poudre rouge métalisé

Mixer les poudres ensemble par à coup en secouant entre chaque.

Tamiser les poudres.

Mettre la moitié des blancs dans un robot et lancer le à la vitesse la plus faible.

Dans une casserole, mettre l’eau et les 75g de sucre en poudre, remuer et lancer le sirop. Plonger un thermomètre à sonde dans le sirop. Une fois le sirop à 100°, augmenter la vitesse du robot.

Quand le sirop est arrivé à 118°, arrêter la cuisson le et baisser la vitesse du robot. Verser le sirop sur les blancs en train de monter mais surtout viser le bord du bol afin que le sirop aille dans les blancs et ne reste pas accroché et refroidisse sur le fouet.

Une fois le sirop versé, augmenter la vitesse au maximum et laisser tourner le temps que la meringue italienne refroidisse.

Verser les autres 28 g de blancs dans les poudres et mélanger afin d’obtenir une pâte d’amande.

Incorporer un peu de meringue italienne afin de détendre la pâte d’amande. Verser délicatement le reste et commencer le macaronnage.

Préchauffer le four à 150°.

Disposer des feuilles de papier cuisson sur les plaques.Verser la pâte dans une poche à douille munie d’une douille de 8mm.

Pocher les macarons. L’avantage de la meringue italienne c’est qu’on peut zapper le croûtage et ça c’est cool!

Enfourner la première plaque pour 12 mn de cuisson . Et ainsi de suite pour les autres plaques.

Une fois les coques cuites, disposer la feuille sur le plan de travail afin qu’elles refroidissent. Profitez-en pour les décorer de poudre rouge métalisé à l’aide d’un gros pinceau.

coquemacaronmetalise1 coquemacaronmetalise

Pour la ganache au toblerone et piment d’espelette:  à préparer la veille

– 100 g de toblerone

– 25 g de beurre

– 50 g de crème fleurette

– 2 pincées de piment d’Espelette

Mettre le piment dans la crème. Couper le toblerone, le mettre dans une casserole avec la crème et faire fondre doucement en mélangeant de temps en temps. Une fois fondu, mettre le beurre en petits morceaux, et remuer pour le faire fondre. Débarrasser dans un bol afin de la faire refroidir, filmer-là au contact et laisser reposer jusqu’au lendemain.

Une fois les coques entièrement refroidies, mettre la ganache dans une poche à douille, puis disposer une grosse noix de ganache sur une coque et refermer le macaron avec une autre coque en écrasant un peu la ganache. Disposer dans une boite hermétique au réfrigérateur et l’idéal c’est d’attendre le lendemain pour la dégustation. Enfin là c’est l’idéal, mais si vous êtes trop gourmand et impatient, attendez au moins 3 heures.

basquarons2 macaronvert

Pour conclure ces 4 week ends d’essai plus ou moins réussi, si je peux me permettre de vous donner « sinon un ordre mais plutôt un conseil » c’est d’utiliser la technique avec la meringue italienne. Elle est certes plus impressionnante sur le papier que la version avec la meringue française, mais comme on est quasi certain de réussir ses coques avec cette version pourquoi s’en priver!!! Et si vous voulez une preuve, je vous mets ci-dessous une fournée de coques faites à la meringue française et vous constaterez la différence. Ceci dit, elles étaient moches certes, mais comme j’avais déjà préparé une ganache et bien je les ai quand même garnies, montées, et elles se sont mangées!

macarres2macarres

Les Spritz de quand j’étais petite!

Far far away, quand j’étais petite, dans un autre siècle, mais je ne ferai pas le calcul  :-?, quand mes parents avaient des choses à faire le week end, ils me confiaient à ma Tata Jeanine. Et pour le goûter ma Tata Jeanine me donnait des spritz avec un thé bien chaud.

J’ai eu envie hier d’en déguster à nouveau, mais comme vous commencez à me connaître j’ai eu envie de les faire moi-même. Je me suis donc mise en quête d’une recette. J’en ai trouvé une, et j’avoue qu’on n’est pas loin du plaisir que j’avais à l’époque lorsque je les trempais dans mon thé.

Je vous invite aujourd’hui à les essayer vous-même si vous ne connaissez pas et si vous connaissez, y’a pas de mal à se faire du bien!

spritz spritz1 spritz2

Pour une quinzaine de spritz:

100 g de beurre mou

50 g de sucre glace

1 pincée de sel

1 blanc d’oeuf

150 g de farine

Fouetter le beurre bien mou avec le sucre glace. Une fois le mélange blanchi, rajouter le sel, le blanc d’oeuf, puis la farine.

Préchauffer le four à 180°.

Mettre une douille cannelée de 16 mm dans une poche. Verser la pâte à l’intérieur de celle-ci. La pâte est plutôt compacte donc comme on n’a pas 4 mains, enfin vous peut être mais pas moi, j’ai disposé ma poche dans un grand verre afin de pouvoir verser la pâte facilement.

spritz3

spritz4

Afin de perdre le moins de pâte possible, vous pouvez utiliser une corne comme sur la photo suivante afin de bien faire descendre la pâte vers la douille.

spritz5

Disposer des feuilles de cuissons sur 2 plaques, faites les adhérer avec une noix de pâte à chaque coin. Dresser vos spritz en vague, ou plutôt en forme de petits canards ou en rond ou coquillages.

spritz6 spritz7

Enfourner pour environ 15 mn.

Servir avec un thé ou un chocolat chaud et savourer!

Bon, j’avoue ils ne sont pas aussi réguliers que ceux du commerce mais « je ne suis pas une machine!!!! :mrgreen:  » Et puis le goût y est alors c’est le plus important!

Parce que j’avais envie de m’amuser avec mes petites familles de canards et de coquillages voilà ci-dessous mes créations. Se sont mes premiers vifs animés, alors peux mieux faire, mais bon c’est vivant!

bloggif_5309cc18925fb

bloggif_5309d035703f1

Banania® Stick

bananiastick1 bananiastick2

C’est par l’intermédiaire de Chloé et de son très joli blog Chloé Délice que j’ai découvert cette pépite. Elle l’avait elle-même emprunté sur un autre blog, ainsi va la vie des super recettes sur la blogosphère culinaire!

Une recette à base de Banania ® ça ne peut pas être mauvais, je l’ai donc noté afin de la réaliser moi-même.

Aujourd’hui c’est chose faite et ce que je peux vous dire c’est qu’une fois goûté le premier stick, je me suis surprise à en manger 5 de suite. Certes ils étaient petits mais la texture est tellement délicate et le goût chocolaté si subtile que je me suis laissée emporter.

Je me suis finalement raisonné afin d’en profiter plus longtemps!

Trève de bavardage voici la recette.

Pour un plat carré de 20 cm

3 oeufs

60 g de sucre en poudre

60 g de farine

6 CàS de Banania®

7 CàS de lait

80 g de beurre

Faire fondre dans une casserole le beurre avec le lait. Casser les oeufs dans un saladier et les fouetter avec le sucre. Tamiser la farine et la verser dans les oeufs, mélanger. Rajouter le Banania® puis le beurre fondu dans le lait.

Faire préchauffer le four à 170°. Beurrer et fariner le moule, verser-y l’appareil.

Enfourner pour environ 20 mn.

Laisser refroidir avant de démouler sur une grille afin que le gâteau refroidisse complètement.

Découper-le de la forme que vous souhaiterez: carrés, losanges, bâtonnets.

Décorer avec du sucre glace ou du Banania® ou laisser nature comme ici.

Vous pouvez le servir en dessert avec de la crème anglaise, une boule de glace vanille, ou en douceurs pour le 4H!!

Je ne suis pas fan du brownie et là je pense avoir trouvé son équivalent.

Bref, à refaire très vite! En plus Mister-Glouton n’est pas fan, ça m’en fera donc plus pour moi!!!!!!

bananiastick3 bananiastick4

 

2ème fournée en 2 jours, c’est que c’est vraiment très bon!!!!!

trilogiebanabia