Si l’idée de ne pas proposer de bûche à vos convives pour le 24 au soir ne vous effraie pas, voici une idée que j’ai sorti du numéro Spécial Noël du magazine Saveurs. Et pour les autres pour ceux qui ne peuvent concevoir un Noël sans bûche, gardez cette idée dans un coin de votre tête pour le servir pour le 1er de l’An  :mrgreen:

Pour un gâteau de 8 personnes:

Pour le gâteau:

  • 100 g de chocolat noir
  • 100 g de chocolat au lait
  • 4 jaunes d’oeufs
  • 6 blancs d’oeufs
  • 16 cl de lait
  • 1 CàS de café soluble
  • 30 g de fécule de maïs
  • 20 g de beurre
  • 2 CàS de farine

Beurrer et fariner un cercle de 22 cm de diamètre ou un moule carré, sans fond, de 20 cm. Beurrer et farine une feuille papier cuisson, disposer-y le cercle, puis entreposer au réfrigérateur le temps de préparer l’appareil.

Faire chauffer le lait avec le café et les chocolats coupés en morceaux. Mélanger pour faire fondre les chocolats

Séparer les jaunes et les blancs. Monter les blancs en neige bien ferme.

Fouetter les jaunes avec la fécule (petit bémol sur le magazine, car à part dire qu’il faut de la fécule, nulle part dans la recette on voit ce que l’on doit faire avec, heureusement que je m’y connais un peu en pâtisserie sinon je n’aurai jamais pu sortir ce gâteau. Je trouve ça dommage pour des beaux magazines tel que celui-ci de faire des erreurs comme ça)

Verser les chocolats sur les jaunes et bien mélanger. Ajouter délicatement les blancs montés.

Préchauffer le four à 160°.

Verser dans le cercle et enfourner entre 15 et 18 mn. Je l’ai laissé 20 mn pour ma part.

Pour la crème café:

  • 20 cl de crème fleurette
  • 70 g de mascarpone
  • 1/3 de fève tonka (dans la recette c’est une gousse de vanille, j’étais en rade de vanille alors on improvise avec ce qu’on a en stock)
  • 30 g de sucre glace
  • 5 cl de café serré

Mettre tous les ingrédients dans le bol du robot et fouetter jusqu’à ce que la chantilly se tienne bien.

Pour le service, il convient de conserver la feuille de cuisson au risque de voir le gâteau s’affaisser.

Déposer donc le gâteau avec la feuille (découpée au plus près du gâteau) sur le plat de service puis disposer la chantilly sur toute la surface en essayant de représenter les glaces du Pôle Nord. (Père Noël allait tellement vite qu’il est tombé de son traineau 😛 )

Ce gâteau est très mousseux, en même temps avec le titre nous étions prévenus, mais parfois on peut être déçu mais là pas du tout. Cela remplace facilement la lourdeur de la bûche pâtissière.

2 comments on “Idée de dessert pour Noël: Gâteau mousseux, crème café”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.