Quiche aux poireaux et lardons

quichepoireaux

La quiche fait partie de ces plats intemporels, que l’on peut faire chaque saison sans jamais se lasser. Voici ma version du jour aux poireaux et lardons.

Pour une quiche:

– 1 rouleau de pâte brisée

– 4 oeufs

– 50 g de mascarpone

– 3 poireaux

– 1 barquette de lardons

– sel, poivre

Nettoyer et couper les poireaux finement.

Faire chauffer une poêle, y faire revenir les lardons quand elle est bien chaude, pas besoin d’huile! Une fois bien colorés, verser les poireaux et les faire fondre. Cela prendre environ 15 mn.

Une fois les poireaux bien fondus, casser les oeufs dans un saladier, les fouetter en omelette puis ajouter le mascarpone et fouetter de nouveau, poivrer et saler un peu (attention les lardons apportent déjà du sel donc on y va molo!)

Préchauffer le four à 180°.

Dérouler la pâte dans le plat à tarte, disposer la fondue de poireaux et lardons sur tout le fond puis verser l’appareil aux oeufs.

Enfourner environ 40 mn.

Ce genre de quiche est très vite faite, il suffit juste de toujours avoir un rouleau de pâte au réfrigérateur, des oeufs et après on fait avec ce qu’on a!

Servie chaude ou froide, en toute saison, accompagnée d’une salade ou pas.

Y’a moyen de manger bon et pas cher!

quichepoireaux1

Bûche Oh ma bûche… lorsque tu soulignes..

Ouh la, je m’égare dans la variété française, ça ne va plus tout, mais c’est pas de ma faute, les Fêtes de Noël me font toujours un effet boeuf!!! Je ne sais pas vous, mais quand vient le mois de décembre, j’ai 5 ans. Je suis impatiente de faire le sapin, les cadeaux, la nourriture, bref une vraie pile électrique, pas invivable mais pas loin!

buche7

Aujourd’hui à 2 semaines du grand évènement, faudrait peut être que je mette à tester la bûche que j’ai dans la tête pour le 25 et que je servirai à nos invités, parce que oui cette année c’est chez nous que ça se fait!!

Je suis partie sur une bûche aux fruits légère et pas trop sucrée.

J’ai trouvé la légèreté dans la réalisation d’un biscuit cuillère, avec des pommes caramélisées et une chantilly au caramel au beurre salé.

Pour le biscuit cuillère:

- 3 oeufs

- 80 g de farine T45

- 80 g de sucre en poudre

- 30 g de sucre glace

Séparer les blancs des jaunes. Faites monter les blancs en ajoutant en fur et à mesure le sucre en poudre. Quand vous arrivez à une belle meringue à la française, arrêtez de les monter.

bûche2

Incorporer les jaunes à la meringue à l’aide d’une spatule très délicatement en allant bien du bas vers le haut de l’appareil. Puis ajouter la farine tamisée, toujours très délicatement.

Ces quantités permettent de faire 24 biscuits, mais j’ai choisi de les pocher en forme de cartouchière, c’est à dire en collant les biscuits les uns aux autres. J’ai réalisé 3 cartouchières de 8 biscuits mais pour le jour J, je pocherai 2 cartouchières de 12 biscuits.

Préchauffer le four à 200°.

Pocher les biscuits à l’aide d’une poche à douille avec une douille lisse de 14 mm sur une feuille de papier cuisson sur la plaque de cuisson.

Saupoudrer le sucre glace sur toute la surface. Laisser reposer 5 mn, puis recommencer l’opération, c’est cela qui permet d’obtenir la petite croûte sur le dessus.

buche3

Enfourner entre 6 à 8 mn.

Il faut qu’ils aient une jolie couleur dorée, mais pas trop!

buche5

Pour les pommes caramélisées:

- 2 pommes plutôt douces, j’ai opté pour des Golden

- 15 g de beurre

- 1 CàC de crème de caramel au beurre salé.

Peler et couper les pommes en tout petits cubes.

buche4

Faire chauffer le beurre dans une poêle. Verser les pommes et les faire cuire environ 8 mn, mais attention il ne faut surtout trop que les pommes se transforment en compote. Ajouter à la toute fin le caramel afin de colorer les pommes et de les sucrer légèrement, c’est le seul apport de sucre dans les fruits.

Pour la chantilly de caramel au beurre salé:

- 62 g de mascarpone

- 155 g de crème fleurette

- 2 CàC de crème de caramel

Comme d’habitude, on pense à mettre au congélateur un saladier en verre et les fouets de son robot.

On sort au dernier moment le saladier, on met tous les ingrédients, puis on monte la chantilly bien ferme. Avec le mascarpone elle monte vite.

Vient enfin le moment du montage!!

buche6

Poser une cartouchière dans le plat de service. Mettre la chantilly dans une poche à douille avec une douille cannelée ou lisse et faire des petites boules sur les côtés des biscuits. Disposer au centre du biscuit des cubes de pommes. Poser délicatement mais en appuyant un peu une deuxième couche de biscuit, et on refait pareil: boules de chantilly et pommes au centre. Je pensais terminer par le dernier biscuit mais Mister Glouton m’a dit que cela ferait trop, donc j’ai décoré avec quelques boules de chantilly complémentaire.

Avec la dernière bande de biscuit qu’il me restait et les petits que j’avais fait avec la fin de l’appareil, et comme j’avais encore de la chantilly et des pommes, mais pour ma bûche pour 6 les quantités seront parfaites. J’ai réalisé une autre présentation.

 buche8

Soupe tartiflette

C’est en me baladant sur le blog de Châtaigne que je suis tombée sur cette soupe. Je ne pouvais décemment pas ne pas la réaliser afin de la goûter! Et puis entre nous, ça change de la soupe pommes de terre/carottes  ;-)

Merci à elle donc d’avoir fait cet article!

 soupetartiflette

Pour 4 personnes:

- 4 pommes de terre moyenne

- 1 oignon

- 1 poireau

- 10 cl de vin blanc

- 150 g de reblochon

- 50 cl de lait

- 20 cl de crème fleurette

- 30 cl d’eau

- huile d’olive, sel et poivre

Couper tous les légumes en morceaux. Faire chauffer l’huile, verser l’oignon et le faire revenir quelques minutes. Verser ensuite les pommes de terre et le poireau. Mélanger, verser le vin blanc et porter à ébullition.

Verser le lait, l’eau et la crème, porter à ébullition puis baisser le feu. Faire cuire environ 20 mn.

Mixer la soupe.

Enlever la croûte du reblochon puis couper le en petits morceaux. Ajouter dans le velouté et mélanger.

Faire revenir les lardons dans une poêle.

Verser la soupe dans des bols ou des assiettes anciennes.

Décorer de quelques lardons et quelques gouttes d’huile d’olive.

Déguster bien chaud!

Qu’est ce que c’est bon!!!!!!!!!!!!!!!!

Angel ou Démon? Angel Cake démoniaque aux fruits rouges

angelcake3angelcake

Angel ou démon? Es-tu mon ange ou mon démon?

Je ne sais pas si vous connaissez les Robin des Bois, mais perso quand ils officiaient sur Comédie dans la Grande Emission, je ne loupais pas un seul sketch et celui de « Ange ou Démon » m’a toujours fait mourir de rire! C’est la raison pour laquelle j’ai donné ce titre à cet article, parce qu’avec cet Angel cake, on se demande vraiment s’il porte bien son nom!!

Je suis tombée, en faisant les courses l’autre jour, sur un livre spécial sur les Angel Cakes de la collection « Les petites recettes de Hachette ». Et vous me connaissez avec les livres de recette je suis faible, je suis donc passée à la caisse avec!

Les quelques « injonctions » que vous pourrez lire ci-dessous ne sont pas de moi, je suis pas comme ça, mais tirées du livre, donc si c’est écrit comme ça c’est que c’est comme ça qu’il faut faire pour réussir son angel cake!

Mais ce n’est pas tout de décider de faire le gâteau, il faut maintenant choisir la garniture! Il me restait des fruits rouges congelés, alors j’ai décidé de réaliser une chantilly au mascarpone et au coulis de fruits rouges.

angelcake1

J’ai réalisé le coulis la veille, en faisant réduire en purée les fruits rouges dans une casserole avec un filet d’eau pour éviter qu’ils n’accrochent au fond. Une fois bien compotés, je les ai un peu plus écrasés afin d’en tirer encore plus de jus, puis j’ai passé ce coulis au chinois car je ne voulais aucun pépin dans ma chantilly. Je l’ai laissé refroidir tranquillement jusqu’au lendemain. Penser à mettre au congélateur un saladier en verre et les fouets de votre robot, la chantilly montera beaucoup mieux.

Pour un Angel Cake:

- 40 g d’huile de pépin de raisin

- 60 g de lait

- 90 g de farine

- 1 pincée de sel fin

- 1 CàC de levure chimique

- 6 blancs d’oeufs (j’en avais 5 au congé ça tombe non?  :mrgreen: )

- 90 g de sucre en poudre

Mélanger l’huile et le lait dans un saladier, puis verser la farine, la levure et le sel et bien mélanger. Attention c’est très compact, mais on va arranger ça!

Pendant ce temps, faire monter les blancs en versant le sucre en poudre en 3 fois. Monter les bien fermes mais pas trop quand même!

Verser un quart des blancs dans le saladier et fouetter fort afin de bien détendre l’appareil. Je vous avais dit qu’on allait arranger ça!

Incorporer maintenant les blancs très délicatement.

Préchauffer le four à 160°.

Prendre un moule, mais là attention, il ne doit pas être anti-adhésif, et il ne faut pas le beurrer, sinon cela nuirait au gâteau, dixit le bouquin.

Verser délicatement la gâteau dans le moule et enfourner pour 40 mn de cuisson.

Une fois cuit, retourner le moule et laisser refroidir entièrement dans cette position.

Pour démouler le gâteau, passer une lame de couteau tout le tour et secouer car ça accroche un peu, étant donné qu’on nous a interdit de beurrer le moule, mais on s’en sort quand même!

Pour la chantilly au mascarpone et fruits rouges:

- 250 g de crème fleurette

- 100 g de mascarpone

- 100 g de coulis

- 30 g de sucre glace, là c’est selon vos gouts

Sortir le saladier et les fouets, mettre tous les ingrédients sauf le sucre glace que vous mettrez au fur et à mesure. Monter la chantilly bien ferme, avec le mascarpone c’est très facile, sucrer.

Décorer le gâteau avec la chantilly, bon là j’avoue que j’en ai mis un peu beaucoup, mais quand vous goûtez cette chantilly vous ne pourrez pas faire autrement!

angelcake2

Ce gâteau au final n’est pas un ange démoniaque, mais un démon angélique! Il est d’une légèreté rarement égalée! Et les versions sont innombrables!

Oeuf en cocotte à la norvégienne

oeufcocottesaumon

 

Dimanche soir, 19h…..

Misterglouton: On mange quoi????

Moi: Je sais pas! Je vais voir ce qu’il y a dans le frigo! Des oeufs ok, du saumon fumé, là je tiens quelque chose!! Ca te dit de dîner à Oslo? Des oeufs cocottes et du saumon, ça te dit?

Misterglouton: Ja!!! Allez envoie!

Et voici la genèse de cet article, parfois faut pas chercher plus loin qu’un dialogue à la Michel Audiard!

Pour 4 personnes:

- 4 oeufs

- 4 tranches de saumon fumé ou de la truite fumée

- crème fraiche

- sel, poivre et ciboulette

Faire bouillir de l’eau.

Casser chaque oeuf dans un ramequin, mettre une cuillère à café, ou à soupe, si vous êtes très gourmand, de crème fraîche.

Faire préchauffer le four à 200°.

Déposer les ramequins dans un grand plat allant au four, verser l’eau à moitié de la hauteur des ramequins. Enfourner entre 7 à 8 mn.

Déposer une tranche de saumon/truite dans chaque assiette décorer avec de la crème fraîche et ciboulette, un ramequin que vous aurez salé, poivré et mis de la ciboulette.