Charlotte aux framboises et pistache

Pâques arrive à grands pas, mais je voulais proposer une alternative au chocolat indissociable de cette fête. Alors je suis partie sur un duo qui fonctionne à chaque fois et en plus les premières « bonnes » framboises vient d’arriver sur les marchés.

Voici donc une charlotte aux framboises, pistache et biscuits rose de Reims.

Pour une charlotte de 15 cm de diamètre.

A préparer la veille.

  • 1 paquet de biscuits rose de Reims
  • 1 brique de crème fleurette avec du mascarpone (33cl)
  • 1 CàS de pâte de pistache
  • 39 g de sucre glace
  • 1 barquette de framboises
  • 1 goûte de colorant vert (non obligatoire)

Mettre au frais, voire au congélateur, le bol et le fouet de votre robot.

Verser la crème dans le bol avec le colorant.

Monter la chantilly, quand elle commence à prendre, verser petit à petit le sucre glace puis terminer avec la pâte de pistache. La mettre dans une poche à douille avec une douille ronde.

Disposer le cercle sur une assiette ou un plat, mettre ensuite du rhodoïd pour éviter que la charlotte n’attache.

Afin que ce soit plus joli, j’ai passé chaque biscuit sur une petit râpe afin que leurs bords soient bien nets et plus facile à caler dans le cercle.

Disposer ensuite les biscuits sur tout le tour. Couper d’autres biscuits à l’aide d’un couteau afin de les disposer dans le fond.

Mettre une première couche de chantilly sur toute la surface. Puis quelques framboises.

Refaire de même avec la chantilly et les framboises. Finir avec une couche de chantilly à égaliser sur le dessus.

Penser à garder de la crème et des fruits pour la décoration finale.

Le jour du service, enlever délicatement le cercle et le rhodoïd.

Décorer avec la crème qui reste et les fruits.

Servir et déguster.
Je vous souhaite de très bonnes fêtes de Pâques!

Une photo de l’intérieur, histoire de voir comment ça rend.

Gaufres liégeois par Philippe Conticini

Nous avons beau être adulte, le week end, quand l’heure vient l’heure du goûter, on aime bien se faire plaisir.

Alors, j’ai sorti le gros livre  » Sensations » de Philippe Conticini de la bibliothèque afin de voir si je pouvais trouver quelque chose à tenter. Je suis tombée sur la recette des gaufres liégeoises. « Ouais bof » j’aime pas, enfin celles que j’ai pu goûter ne m’avaient pas laisser un souvenir impérissable. Donc je continue à tourner les pages du livre. Mais au final j’y reviens parce que ce n’est peut être pas La gaufre liégeoise que je n’aime pas mais la façon dont ont été faites celles que j’ai pu testé.

Donc je regarde les quantités et là c’était pour une armée entière! Alors je divise pour les quantités deviennent raisonnable pour 2 personnes.

Voici pour vous ce jour, la recette des gaufres liégeoises!

Pour 10 gaufres liégeoises

  • 155 g de farine de T45
  • 12 g de levure fraîche
  • 30 g de sucre cassonade
  • 1 pincée de sel fin
  • 60 ml de lait tiède
  • 1 petit oeuf
  • 100 g de beurre mou sorti la veille
  • 65 g de sucre perlé

Faire tiédir le lait et le verser sur la levure. Ne le faites pas trop chauffer au risque de tuer la levure. Fouetter un peu à la fourchette.

Mélanger la farine, le sucre et le sel. Les verser dans le bol de votre robot. Verser le mélange levure/lait puis l’oeuf. Mélanger à l’aide du crochet environ 10 mn. Puis incorporer petit à petit le beurre mou. L’incorporation se fera en 15 mn environ en fonction de la vitesse du robot, j’ai mis la vitesse la plus lente. Protéger d’un torchon propre et laisser lever 1 heure.

Au bout de cette heure, verser le sucre perlé et relancer le robot environ 5 mn. Verser ensuite dans un bol avec un peu de farine et mettre au réfrigérateur pour 2 heures.

Au bout des 2 heures, étaler la pâte entre 2 feuilles de papier cuisson et remettre au frais 30 mn. Ensuite les découper à l’aide d’un emporte pièce et laisser lever à température ambiante 40 mn.

Faire chauffer le gaufrier, huiler les plaques et déposer les deux premières gaufres. Fermer le gaufrier et faites cuire quelques minutes.

Et voilà le travail, oh mazette quel bonheur!! C’est donc bien la recette que j’avais pu testé qui n’était pas bonne et non « les gaufres liégeoises » dans leur ensemble.

Vous pouvez les décorer avec un peu de sucre glace, mais ce n’est pas obligé!

Bûche 2018, 2ème proposition: Tout chocolat

J’ai trouvé cette idée de bûche sur le blog celinblog.com. Si vous ne le connaissez pas, je vous le conseille!

Si vous avez une table pleine d’enfants, qui n’aiment pas les bûches sophistiquées et qui raffolent de chocolat c’est vraiment la bûche idéale. Pour les adultes, vous pourraient tenter des associations de goûts plus élaborées!

J’ai réalisé sa recette sans rien y changer, quand c’est bon c’est bon!

Pour une bûche pour 6 personnes:

La ganache au chocolat

  • 200 g de chocolat noir
  • 1 CS de miel
  • 125 g de lait entier ou de crème liquide fleurette
  • 50 g de beurre

Couper le chocolat en morceaux, le plus petit possible afin qu’il fonde rapidement.

Le mettre dans un saladier avec le miel.

Porter le lait/crème fleurette à ébullition et le verser en 3 fois sur le chocolat en remuant à l’aide d’une maryse et non d’un fouet pour éviter d’y incorporer de l’air.

Ajouter le beurre et remuer encore puis mixer à l’aide d’un robot plongeant.

Filmer au contact et mettre au frais.

La génoise au chocolat

  • 4 oeufs moyen
  • 80 g de sucre
  • 70 g de farine
  • 30 g de maizena
  • 2 cs de cacao non sucré
  • 1 pincée de levure chimique
  • 1/2 cc de bicarbonate de soude
  • 30 g de beurre fondu

Préchauffer le four à 180°C.

Casser les oeufs dans le bol du robot et verser le sucre et mélanger sur la vitesse moyenne pendant entre 8 à 10 mn. Stopper quand le mélange a triplé de volume.

Verser les poudres tamisées et les incorporer à l’aide d’une maryse et soulevant bien le tout de bas en haut.

Faire fondre le beurre et l’incorporer de la même manière.

Disposer une feuille de cuissons sur une plaque de cuisson.

Enfourner 10 mn

Mouiller un torchon propre et bien essoré afin de retourner dessus la génoise. Rouler très serré et laisser refroidir.

Dérouler la génoise, couper les bords et étaler la gauche sur toute la surface.

Rouler de nouveau très serré et poser sur le plat de service.

Mettre au frais jusqu’au service.

Décorer avec du sucre glace et des décorations de Noël, seule différence avec le roulé de Céline.

Noël 2018, idée apéritive: blinis à la crème d’avocat/ricotta et crevettes

Voici une idée ultra simple et hyper efficace pour votre apéritif pour le repas de Noël et du Nouvel An.

Pour 6/8 personnes, selon les appétits:

  • 2 boites de mini blinis
  • 1 avocat bien mûr
  • 1 pot de ricotta
  • 2 barquettes de crevettes
  • sel et poivre, et puissent d’Espelette

Coupe l’avocat en deux et enlever le noyau.

Ecraser l’avocat et le mélanger avec la ricotta. Goûter pour rectifier le sel et poivrer.

Faire réchauffer les blinis comme indiqué sur leur boite.

Etaler une petite cuillère du mélange ricotta/avocat sur chaque blinis et disposer une crevette. Décorer avec un peu de piment d’Espelette.

Et voilà c’est fini!!

Si vous servez ces canapés au moment des fêtes, vos convives ne seront que plus impatients de déguster le menu qui suivra!!!

Noël 2018, Bûche mascarpone et compote de pommes

Ca y est, nous y sommes J-14 avant Noël.

A cette occasion, je vous propose ma version de la bûche pour cette année.

Il s’agit d’une bûche à la compote de pommes mélangée avec une crème chantilly au mascarpone.

Il faudra vous y prendre la veille afin de préparer la compote pour qu’elle soit bien refroidie avant de la mélanger avec la chantilly montée au mascarpone.

Pour la compote:

  • 6 pommes bio
  • 1/2 fève tonka

Peler, couper les pommes et enlever le coeur. Couper les pommes en cubes. Les mettre dans une casserole avec un demi verre d’eau. Râper la fève tonka sur les pommes et mettre à cuire à feu doux en mélangeant régulièrement.

Une fois que la compote à la consistance que vous souhaitez, arrêter le feu et débarrasser dans un bol afin qu’elle refroidisse. Laisser reposer jusqu’au lendemain.

Pour une bûche:

  • Pour une génoise:
  • 3 oeufs
  • 80 g de farine
  • 100 g de sucre en poudre

Séparer les blancs des jaunes. Mettre les jaunes dans le bol de votre robot avec le sucre et lancer le batteur du robot.

Pendant ce temps, monter les blancs fermes.

Ajouter la farine dans le mélange jaunes/sucre, toujours dans le robot en fonctionnement. Stopper dès que tout est bien mélangé.

Incorporer un tiers des blancs afin de détendre le premier mélange. Puis incorporer le reste délicatement pour ne pas casser les blancs.

Faire préchauffer le four à 150°.

Disposer une feuille de papier cuisson sur une grande plaque, verser la génoise puis l’étaler la plus régulièrement possible sur toute la surface.

Enfourner entre 15 et 18 mn.

Une fois cuite, la laisser refroidir quelques minutes avant d’enlever la feuille de cuisson.

Mouiller un linge et disposer le biscuit dessus et rouler le biscuit le plus serré possible et laisser complètement refroidir avant de passer au montage.

  • Pour la chantilly/mascarpone à la compote de pommes
  • La compote de la veille
  • 250 g de mascarpone
  • 200 g de crème fleurette
  • 2 CàC de sucre glace

Mettre la crème fleurette et le mascarpone dans le bol du robot avec la fouet sortant juste du réfrigérateur.

Faire monter doucement pour détendre le mascarpone puis augmenter la vitesse. Une fois que l’on voit que ça commence à raffermir, ajouter le sucre glace en 2 fois.

Arrêter dès que c’est bien ferme.

Prélever la moitié de la chantilly montée pour la décoration. Incorporer la compote délicatement au reste de la chantilly à l’aide d’une maryse pour ne pas faire retomber le tout.

Pour le montage

Dérouler le biscuit, étaler la chantilly à la compote sur toute la surface.

Enrouler de nouveau le biscuit le plus serré possible. Couper les bouts afin qu’ils soient bien nets.

Disposer le biscuit sur un plat afin de pouvoir le décorer avec la chantilly nature.

Disposer enfin la bûche sur le plat de service et la mettre au frais jusqu’au moment du dessert.

La sortir quand vous êtes arrivés au fromage. La décorer à votre guise et…….. Déguster!

J’espère qu’elle vous plaira, de notre côté on n’en a pas laissé une miette